Actualités
20:06 26 avril 2019

Le Parc-O-Bus des Galeries Charlesbourg sera relocalisé

Le Parc-O-Bus des Galeries Charlesbourg sera relocalisé
Photo: (Capture d'écran - Google Streetview)

Réseau de Transport de la Capitale

LITIGE. Alors qu’on apprenait hier que le RTC était contraint de fermer le stationnement incitatif de 40 places que les Galeries Charlesbourg lui octroyaient gratuitement, la direction du centre d’achat annonce finalement sa relocalisation.

Selon Nancy Fecteau, directrice des Galeries Charlesbourg, l’entente qui liait le RTC et le centre d’achat a été contractée il y a bien longtemps, pour des espaces situés près du MacDonald’s à une époque où l’on ne manquait pas de stationnements. Ces dernières années, de nouveaux services se sont développés sur le site, comme par exemple la clinique médicale. Cette hausse de la clientèle a fait en sorte que les espaces de stationnement devaient impérativement être disponibles. «On a perdu le contrôle. Les clients n’avaient plus de places pour se stationner. Depuis l’aménagement de la station tempérée en 2015, il y a un achalandage supplémentaire des usagers du RTC. On a décidé de mettre fin à tout ça», a-t-elle expliqué.

Rappelons que les espaces en question sont gracieusement donnés par les Galeries Charlesbourg sans contribution monétaire de la part du RTC.

Changement de cap

À la suite de rencontres avec la haute direction, Mme Fecteau mentionne que les deux parties se rencontreront le 17 mai prochain et que le Parc-O-Bus sera maintenu dans l’espace réservé aux stationnements des Galeries. «La zone va être changée d’endroit, le stationnement incitatif sera simplement relocalisé», fait valoir la directrice.

Des plans à moyen terme

Le président du RTC, Rémy Normand, confirme la rencontre prévue mi-mai. «On nous a signifié il y a deux semaines qu’il fallait nous rabattre sur le stationnement existant [situé au coin de la 1re Avenue et de la 41e Rue Est]. On a su qu’il y avait une surconsommation de ces espaces, on nous a même parlé de certaines places utilisées pour du covoiturage. Mais on va s’asseoir ensemble prochainement pour trouver une solution et contrôler l’utilisation abusive», a-t-il indiqué. Il n’a cependant pas entendu personnellement parler de relocalisation mais se dit confiant de trouver une solution à court terme avec la direction des Galeries Charlesbourg.

Malgré l’espoir qu’il nourrit de s’entendre avec le centre commercial à court terme, M. Normand a fait savoir que la Ville avait des plans à moyen terme concernant des terrains situés non loin de là, en-dessous des lignes électriques d’Hydro-Québec qui devraient être en vente sous peu. «Nous à la Ville, on va se montrer intéressé à les acquérir», a confié M. Normand qui soutient que l’administration municipale a cet espace en ligne de mire depuis un moment, notamment pour y installer un espace de remisage pour le réseau de transport structurant. Ces potentiels terrains pourraient également être une solution au problème de manque de stationnements incitatifs dans le coin.

«Besoin d’attention»

Les critiques émises par l’opposition officielle en lien avec la fermeture du stationnement incitatif n’atteignent pas vraiment le président du RTC. Le chef de Québec 21, Jean-François Gosselin, soutient en effet que Rémy Normand banalise la situation des usagers du RTC et que l’administration Labeaume démontre un flagrant manque de volonté politique dans le dossier du réseau de transport en commun. «Ils font de la politique et c’est leur rôle. Ils ont besoin d’attention en ce moment. […] Mais là où ça me plaît, c’est qu’ils viennent confirmer qu’il y a réellement un besoin dans le secteur pour le transport en commun», a répondu le président, questionné sur le sujet.

M. Normand a rappelé que la Ville va de l’avant avec ses projets de transport en commun et a réitéré les stationnements incitatifs qui avancent bien, comme celui sur la rue de la Faune et celui sur le boulevard Sainte-Anne, en plus de ceux en élaboration, comme celui prévu sur le boulevard Bastien.

 

 

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Mimi

    On ne se stationnait pas du cote du mcdo mais en arrière du esso donc on ne dérangeait personne. On veut vraiment avoir notre stationnement incitatif.