Actualités
13:59 3 avril 2019

Le conseiller Patrick Voyer interpelé concernant la sécurité routière

Le conseiller Patrick Voyer interpelé concernant la sécurité routière
Photo: (Photo Métro Média - Archives)

CONDUITE.  Lors du conseil d’arrondissement du 26 mars dernier, un citoyen s’est adressé directement à Patrick Voyer, lui demandant quand auraient lieu de véritables contrôles routiers.

Patrick Voyer, conseiller municipal du district Des Monts, est également membre du comité exécutif ayant notamment sous sa responsabilité le service de police, le service de protection contre l’incendie, la sécurité civile et les technologies de l’information. Un résident de l’arrondissement, Mario Dupont, lui a demandé: «Quand y aura-t-il de vraies opérations de sécurité routière? Je vois des gens rouler… Ce sont des bancs de neige ambulants, ils ne déglacent même pas leur vitre», s’est insurgé M. Dupont.

La conseiller a répondu que les comportements des usagers de la route devront être changés. «On va faire des opérations policières et on va être transparent, on va leur dire exactement où. On va arrêter d’être fin. On va commencer autour des écoles sur les parcours scolaires et on va graduellement augmenter la fréquence des contrôles policiers. On va arrêter d’être complaisant. Ce sont des règles de société de base», a-t-il averti.

Il a d’ailleurs rappelé qu’il a personnellement eu peur lorsqu’il a déposé sa fille à l’école Saint-Jean-Eudes alors qu’elle a failli se faire frapper par un conducteur imprudent.

La conseillère Michelle Morin-Doyle a quant à elle fait valoir que l’adhésion et l’engagement des citoyens était absolument nécessaires et qu’il fallait rappeler la courtoisie à tous. «Ce n’est pas pour quatre minutes de plus que ça vaut la peine de prendre des risques», a-t-elle conclu.

La Ville de Québec élabore actuellement sa nouvelle Stratégie de sécurité routière 2019-2023 et a d’ailleurs annoncé récemment la mise sur pied d’un comité consultatif dont fait partie M. Voyer.

 

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Donald Bélanger

    Je demeure dans le quartier 4-2 de l’arrondissement Charlesbourg, Sur l’avenue des Platanes près d’une école primaire et d’un parc de loisirs, il y a une limite de vitesse de 30 km en tout temps mais qui est tellement courte que la moyenne de vitesse est d’environ 50 km comme reste du parcours. Une présence policière accrue est la bienvenue mais malheureusement pas suffisante, il faudrait réaliser des aménagement physiques visant à réduire la vitesse car les policiers ne peuvent-être présent continuellement. Si le projet pilote des chemins d’écoliers à Limoilou est concluant, la ville pourrait l’implanter dans d’autres secteurs. Finalement, des campagnes annuelles en sécurité routière comme dans le quartier St-Yves à Ste-Foy, pourraient s’avérer utile dans la sensibilisation et le changements d’aptitudes à l’égard de la sécurité routière.