Actualités
11:13 27 mars 2019

Le conseil de quartier des Jésuites participe à la nouvelle Vision de l’habitation

Le conseil de quartier des Jésuites participe à la nouvelle Vision de l’habitation
Photo: (Photo Métro Média - Archives)Le conseil de quartier des Jésuites a dégagé ses propres enjeux reliés à l'habitation. (Photo Métro Média - Archives)

MUNICIPAL. Dans le but de rajeunir sa Vision de l’habitation dont la dernière version date de 2005, la Ville en est à l’étape de consultation des acteurs du milieu et a rencontré les conseils de quartier. Pour le conseil de quartier des Jésuites, certains enjeux comme la vie de quartier, le développement économique et réussir la transition de générations font partie des priorités.

La Ville de Québec a soumis trois axes de travail aux participants, qui sont: ville attractive, ville innovante et ville inclusive, qui réfèrent tous au schéma d’aménagement. Du 12 au 14 juin aura lieu un Forum sur l’habitation suivi de consultations publiques qui seront l’occasion de mémoires.

Charlesbourg a comme particularité d’être le 2e arrondissement où il y a le plus d’habitations datant des années 1980, après La Cité-Limoilou.

Les enjeux qui préoccupent particulièrement le conseil de quartier sont la qualité de vie des citoyens, la réussite d’une transition générationnelle (il y a beaucoup de maisons à vendre dans l’arrondissement, selon Michel Voisard, président du conseil de quartier des Jésuites) et également le soutien au développement économique dont fait partie la vie de quartier.

Pour y parvenir, le conseil de quartier suggère plusieurs actions: rendre possible la construction de maisons bi-générations, se servir du potentiel économique des terres des Sœurs de la charité pour créer un genre de complexe d’agriculture urbaine avec un centre en recherche et expérimentation (à l’image de celui de la ville de Détroit aux États-Unis), à la limite de Beauport et de Charlesbourg, étendre le wifi gratuit à la grandeur du quartier en plus de la mise en place de une ou deux places publiques et d’une densification qui permettra des logements abordables et de la mixité sociale.

Faits saillants du plus récent Portrait de l’habitation

-Plus de 48 000 nouveaux ménages se sont formés à Québec entre les années 1996 et 2016, et on prévoit que 28 200 nouveaux ménages se formeront dans l’agglomération de Québec d’ici l’année 2036.

-Les arrondissements de La Haute-Saint-Charles et des Rivières ont connu les plus fortes augmentations du nombre de ménages entre les années 1996 et 2016.

-La proportion de ménages formés d’une seule personne ou de couples sans enfants a augmenté de façon considérable entre les années 1996 et 2016.

-Le taux de propriétaires à Québec (53,4 %) est plus élevé qu’à Montréal (36,7 %), mais il demeure plus faible que dans l’ensemble de la province (61,3 %) et que dans la plupart des grandes villes canadiennes.

-Près de 80 % des couples avec des enfants sont propriétaires à Québec.

L’élaboration de la Vision de l’habitation devrait être complétée à l’automne 2019.

 

 

 

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *