Charlesbourg Express
08:30 12 mars 2019

Se souvenir des beaux moments avec ses petits-enfants

Se souvenir des beaux moments avec ses petits-enfants
Photo: (Photo gracieuseté - Nadia Dion)

Il était notre fois

FAMILLE. Si certains disent que la vie change lorsqu’on devient parent, Diane Maltais croit que devenir grand-mère est un bouleversement tout aussi grand. Pour se remémorer les plus beaux moments de l’enfance de sa petite-fille, elle a eu l’idée de créer un livre d’anecdotes et de souvenirs pour les grands-parents.

L’idée d’écrire Il était notre fois part de son expérience personnelle de grand-maman, mais l’ouvrage est devenu une boîte aux trésors pour mettre en lumière les moments forts de la relation intergénérationnelle.

Mère de deux enfants avec des grossesses sans problèmes, Diane Maltais a vécu celle de sa fille dans l’angoisse. «Sa grossesse a été très difficile. Quand la petite est née, elle avait une tumeur et son début de vie a été très compliqué», a expliqué la grand-mère. Si Mme Maltais soutenait sa fille et s’assurait qu’elle ne manquait de rien lors de ses visites quotidiennes à l’hôpital, elle avait besoin, elle aussi, d’avoir un endroit où déposer ses inquiétudes et parler de sa petite-fille. «Je me suis mise à chercher. Il y avait soit des ouvrages d’activités à faire avec les petits, soit des manuels pour devenir un meilleur grand-parent. Je me suis dit, il n’y a pas ce que tu cherches, fais-le donc», raconte-t-elle. Ce type de livres existe déjà pour les parents, afin de se souvenir des premières fois ou des moments marquants avec son enfant, mais Diane Maltais innove avec le point de vue exclusif de la mamie. Sa petite-fille étant née en 2012, le livre-souvenir s’est bonifié avec les années jusqu’à sa sortie cette année.

Raconter les bons moments comme les plus difficiles

Sa petite-fille étant née avec des problèmes de santé, Diane Maltais a cru bon de réserver une partie de l’ouvrage aux bobos plus ou moins grands du chérubin. «Dans les livres aussi, la maladie de l’enfant du point de vue du grand-parent n’est jamais écrite nulle part. J’étais désemparée. Ça fait partie de sa vie et de celle de sa mère et on ne lui a jamais rien caché. Voilà pourquoi il y a un chapitre à ce sujet. Ça va la suivre toute sa vie, il faut qu’elle sache», a confié la résidente de Charlesbourg qui précise que sa petite Coralie est en pleine santé désormais.

Une famille tissée serrée

«Je viens d’une grande famille. Quand je voyais mes sœurs, devenues grand-mères avant moi, avec leurs petits-enfants, je les trouvais bien intenses. J’ai changé lorsque j’ai eu ma petite-fille. Coralie, c’est ma vie. Je veux être la meilleure version de moi-même pour elle et pour sa mère», fait valoir Mme Maltais. La Charlesbourgeoise habite dans une coopérative d’habitation où elle s’implique beaucoup. Qui habite au-dessus de sa tête? Sa fille avec sa petite-fille. Cette proximité facilite le développement de leurs liens.

Une grand-mère impliquée

Pour la mamie, passer du temps de qualité avec sa petite-fille n’a pas de prix. «J’essaie de faire des activités qu’elle ne ferait pas avec sa mère. Je l’emmène voir des spectacles, je la fais cuisiner avec moi. Je lui fais écouter de la musique que sa mère n’écoute jamais. J’aime lui transmettre mes connaissances. Grâce à moi et à toute la famille, elle élargit son univers», croit-elle. Pour Mme Maltais, ce qui diffère dans la relation avec sa petite-fille de la relation parent-enfant, c’est le temps (elle en a beaucoup plus qu’en étant mère), mais aussi la non obligation d’éducation. «Sa maman est là pour ça», indique-t-elle en riant. Avec le livre, elle souhaite rappeler l’importance de la relation d’un enfant avec son papi ou sa mamie. «On ne veut pas se faire oublier», rappelle également celle qui n’a que peu de souvenirs de sa propre grand-mère.

 

Le livre Il était notre fois est disponible sur le site BouquinBec au prix de 20$. Diane Maltais sera aussi au Salon du livre de Québec à la mi-avril.

 

Diane Maltais s’implique autant avec sa petite-fille qu’elle l’a fait avec ses enfants, mais d’une façon différente. (Photo Métro Média – Perrine Gruson)

 

Commentaires 10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Linda Couture

    Félicitations! Une idée extraordinaire..je suis heureusement sur le tard d’une petite fille qui a 2 ans et 5 mois aujourd’hui! Quel bonheur! Elle demeure à plus de 5 heures de route..un déménagement est prévu pour me rapprocher de cette petite merveille en 2020.. Je suis certaine que vous me comprenez ..dans une maison bi-génération elle. J’aimerais pouvoir acheter votre livre.. Merci! Bravo!

    • Diane Maltais

      Merci pour votre beau commentaire c’est gentil. Vous n’avez qu’à m’envoyer un courriel à dianemaltais104@hotmail.com pour passer votre commande. Je vous souhaite beaucoup de bonheur avec votre petite Madame. Bonne journée.

  • Ta fille

    Bravo ma maman super mamie ❤

    • Diane Maltais

      Merci c’est gentil, je vous aime fort XX

  • Olivier

    Je suis ému et impressionné par ce beau projet. J’ai des souvenirs plein la tête de cette petite cocotte et jamais je n’oublierai sa mamie qui fut aussi une deuxième mère pour moi. FÉLICITATION Diane

    • Diane Maltais

      Même juste avec ton prénom, tu es reconnaissable. Merci Olivier, moi non plus je ne t’oublie pas. XX

  • gina belley

    Bravo , je te souhaite beaucoup de succès avec ton livre .
    Tu le mérites grandement ! xx

    • Diane Maltais

      Merci Gina XX

  • Sylvie Deschênes

    Wow félicitations Diane. Quelle idée ingénieuse! Là je te reconnais. J’ai hâte de m’en procurer un exemplaire.

    • Diane Maltais

      Merci Sylvie XX