Actualités
08:51 15 janvier 2019

Trottibus : Accompagnateurs demandés pour un deuxième parcours

Trottibus : Accompagnateurs demandés pour un deuxième parcours
Photo: (Photo Métro Média – Perrine Gruson)Johanne Lavallée croit qu’accompagner les enfants jusqu’à l’école est bénéfique pour la santé de tous.

BÉNÉVOLAT. L’autobus pédestre de l’école Cap Soleil Saint-Pierre est en fonction depuis septembre dernier. Un parcours est actuellement en place sur l’avenue des Platanes et même si des élèves seraient présents pour un deuxième trajet, il n’y a pas suffisamment de bénévoles pour le mettre sur pied.

Le Trottibus, une initiative de la Société canadienne du cancer, est un autobus pédestre avec des arrêts et un trajet prédéterminé pour se rendre à l’école. Le trajet actuel est de 1,8 kilomètres et dure une vingtaine de minutes. «On a un bon pas, il faut bien encadrer les petits avec des grands à l’avant et à l’arrière», fait valoir Johanne Lavallée dont le garçon fréquente l’école primaire.

La maman est bénévole au Trottibus deux jours par semaine. Elle adore son expérience. «Ça me fait faire mon exercice. La veille, je stationne mon auto à l’école et je reviens chez nous à pied, mentionne celle qui fait environ huit kilomètres par semaine grâce à l’activité. Je peux aussi passer vingt minutes de plus avec mon enfant chaque matin en marchant vers l’école», fait valoir la maman.

Selon Mme Lavallée, lorsqu’on est un parent qui travaille à temps plein, il est difficile d’accompagner son enfant à des activités sportives. «Le soir, on fait des devoirs, on soupe puis c’est bain et dodo, alors les activités sportives prennent le bord. Le Trottibus pour ça, c’est génial», déclare la bénévole.

Selon Johanne Lavallée, plusieurs enfants qui n’ont pas accès gratuitement à l’autobus scolaire, car résidant à moins de 1,5km, profitent du service. Le nombre d’enfants qui utilisent l’autobus pédestre varie de 10 à 20. «L’autre jour, il faisait -20 degrés et j’avais 13 enfants», s’étonne Mme Lavallée, agréablement surprise.

Qu’il neige ou qu’il vente, le Trottibus a ses adeptes.

Manque de bénévoles

Il y a des enfants inscrits pour bénéficier d’un deuxième parcours, mais le recrutement de bénévoles fait défaut. Le trajet se ferait sur la rue des Cyprès. Pour pallier à ce manque, plusieurs mesures sont prises, notamment une représentante de la Société canadienne du cancer qui viendra faire une représentation au comité de parents de la Commission scolaire, le 20 mars prochain. La réunion aura pour but d’informer les représentants de toutes les écoles de la commission scolaire de l’existence de Trottibus et de la faisabilité d’un tel projet dans une école. «Le comité des déplacements durables de la table de quartier Saint-Pierre-aux-Liens, dont je suis le porte-parole est prêt à prendre le relais pour faire connaître le Trottibus à l’extérieur de l’école en collaboration avec l’équipe école», a fait savoir Donald Bélanger, représentant de la communauté au sein du conseil d’établissement de l’école Cap Soleil Saint-Pierre.

Une rencontre aura également lieu dans l’école pour informer la communauté de l’existence du Trottibus et de recruter des marcheurs bénévoles.

Si des personnes veulent se joindre à l’équipe de bénévoles du Trottibus et accompagner les enfants sur le chemin de l’école, il suffit de rejoindre l’école et manifester son intérêt à trottibusquebec@gmail.com

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *