Actualités
09:21 9 janvier 2019

Déficience intellectuelle : Apprendre à vivre seul en appartement

Déficience intellectuelle : Apprendre à vivre seul en appartement
Photo: (Photo Métro Média – Perrine Gruson)

Trente personnes adultes vivant avec une déficience intellectuelle viennent de terminer un programme visant à les rendre autonomes en logement. Katerina Landry, qui vit actuellement chez ses parents, et Carl Morneau, qui vit en chambre avec pension, viennent de recevoir leur diplôme et ont maintenant assez d’outils pour se débrouiller.

Le projet Appart’enance est né il y a cinq ans à l’Association pour l’intégration sociale de la région de Québec (AISQ), à la suite de remarques de parents qui déploraient le manque d’alternatives offertes à leurs enfants vivant avec une déficience intellectuelle en ce qui concerne le logement. Appart’enance est le premier programme du genre dans la région de la Capitale-Nationale.

Katerina Landry et Carl Morneau font partie des premiers à finir le programme.

De la cuisine aux habiletés sociales

Les personnes vivant avec une déficience intellectuelle font face à plusieurs défis, surtout dans un objectif d’autonomie. Le programme leur a été donné à la Maison des adultes de Charlesbourg, à raison de trois heures par soir, pour développer des compétences variées. «On a appris comment cuisiner, comment travailler en équipe. On se partage les responsabilités. On apprend comment gérer un budget, à bien passer l’aspirateur et se servir de la laveuse et de la sécheuse», a raconté Carl Morneau. «J’ai appris à travailler mes forces et mes faiblesses. J’aide beaucoup tout le monde mais je dois apprendre à ne pas faire à la place des autres», exprime quant à elle Mme Landry.

Comment gérer un conflit, comment gérer adéquatement les produits dans le frigo, comment respecter la bulle de l’autre sont d’autres formations dont les participants ont pu bénéficier. Le volet cuisine et respecter un budget ont été les gros morceaux, selon Marie Boulanger-Lemieux, présidente du conseil d’administration et représentante des parents. Après tant d’années d’efforts, on sent que les participants interrogés sont très fiers, mais prendraient encore des cours ensemble, tellement ils ont aimé y assister. «Appart’enance, c’est vraiment un bon nom, on est une belle équipe», mentionne M. Morneau. «Ça m’a vraiment épanouie», fait valoir Katerina Landry.

«Le projet va favoriser que la famille reste dans le décor. On veut un milieu de vie familial avec une cuisine commune et une grande salle. On doit travailler les transitions et le détachement avec les parents aussi», explique Mme Boulanger-Lemieux. Des policiers, des ambulanciers, un hygiéniste dentaire ont aussi donné des formations aux aspirants-locataires.

Projet participatif

Si les futurs locataires sont prêts, l’endroit lui, reste à déterminer. «Ce sera un projet avec de la mixité, des familles ou des gens sans déficience intellectuelle», indique Carol-Anne Hyland Carignan, intervenante et chargé de projet pour Appart’enance. 35 logements devraient être réservés aux finissants du programme au milieu d’autres logements. Le bloc sera une nouvelle construction dont l’emplacement n’est pas défini, mais qui doit évidemment être proche de tous les services, puisque les locataires se déplacent majoritairement en transport en commun. L’AISQ devra payer un pourcentage du projet, mais bénéficiera aussi de subventions gouvernementales et de la Ville de Québec. Sur place, il est prévu qu’il y ait un coordonnateur et des intervenants de jour et de soir.

Le Centre intégré en services sociaux (CIUSS) ou des éducateurs peuvent référer des personnes vivant avec une déficience au programme. Une nouvelle cohorte devrait bientôt se mettre sur pied, en plus des trente autres élèves actuellement en formation et des trente qui viennent de terminer.

Les finissants ont reçu leur diplôme fin décembre.

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Nathalie Caouette

    Wow !!!
    Bravo à toute c’est personnes ,ont vie la même chose avec notre fils Mathieu Cauchon
    Il y a une maison devant chez nous et ont à fait des démarches pour que notre fils
    puisse l’acheter avec notre aide .
    Il habite la depuis le 25 décembre 😀 et quel beau cadeau il le mérite tellement car nous les parents ont pouse pour les rendre autonome. .c’est tellement une belle accomplicement pour eu car il ont tous le mérite car sa prend des effortS de la volonté et rien ne les arrête .. j’admire c’est personnes ❤ quel beau chemin de vie , il a un message qui faut retenir dans tout sa .. qu’il y a toujours de la lumière au bout du tunel malgré tout les embuches de la vie..
    Tellement important de mettre du positif sur le négatif c’est comme sa qu’ont avance dans la vie .
    Merci à tout les gens qui travail très fort pour que nos enfants devienne des adultes accomplie ❤
    Bonne chance à toute c’est personnes.
    Amicalement …