Actualités
13:57 8 décembre 2018

Charlesbourg privée de parade du Carnaval

CARNAVAL. Le Carnaval de Québec essaiera en 2019 une nouvelle formule revampée, sans duchesses, ni bougies, amputée d’une semaine de festivités et surtout, sans la parade de Charlesbourg, au profit de deux défilés en Haute-Ville.

Le Carnaval de Québec essaie de se refaire une beauté et souhaite changer de formule pour les prochaines années. Conceptualisées avec l’aide d’un conseiller spécial pour l’occasion, Daniel Gélinas, l’ex-directeur général du Festival d’été de Québec, les prochaines éditions feront fi de certaines traditions carnavalesques jugées désuètes comme les duchesses ou encore la bougie dans un but de miser sur des productions  de niveau international et des activités qui peuvent susciter plus d’intérêt.

Exit Charlesbourg

Le Conseil de quartier des Jésuites décrie depuis plusieurs mois cette décision du Carnaval, qui négligera la Basse-Ville et Charlesbourg. Les administrateurs du conseil de quartier ont pris part à une rencontre avec le Carnaval pour faire part de leur regret. «La discussion a pris un peu une allure de brainstorming», indique Monique Gagnon, vice-présidente du conseil de quartier des Jésuites. Les idées émises lors de cette réunion ont semblé trouver une oreille attentive et une ouverture auprès de l’organisation de la fête hivernale. Les membres du Conseil d’administration du conseil de quartier ont suggéré des activités qui pourraient se faire dans le cadre du Carnaval, à Charlesbourg, avec les organismes du milieu, pour garder le côté local de la fête. «Je comprends que le Carnaval veuille miser sur le côté international, un mot qui revient souvent, sur les touristes, mais on aimerait quand même qu’il se passe quelque chose à Charlesbourg», fait valoir la vice-présidente, qui admet comprendre que l’organisation du Carnaval essaie une orientation différente. Il faudra voir si les animations proposées lors de la rencontre seront retenues.

En ce qui concerne les raisons de l’abandon du défilé en Basse-Ville, «on nous a dit que les tableaux qui feront partie du défilé avaient besoin de beaucoup de hauteur», précise Mme Gagnon. Les éléments techniques ont donc eu raison du défilé en Basse-Ville au profit de deux défilés en Haute-Ville.

Les traditions qui seront là pour rester pour les prochaines années sont Bonhomme Carnaval, le Palais de Bonhomme et bien sûr les défilés dans leur nouvelle formule.

Perrine Gruson


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette