Baseball
11:23 3 août 2020 | mise à jour le: 3 août 2020 à 11:31 temps de lecture: 5 minutes

L’artilleur de Beauport qui fait écarquiller les yeux

L’artilleur de Beauport qui fait écarquiller les yeux
Louis-Philippe Langevin adore tout ce qui touche au mouvement humain et il serait possiblement intéressé par le domaine de la physiothérapie ou de la kinésiologie. (Photo gracieuseté)

BASEBALL. Louis-Philippe Langevin adore le baseball depuis de début de son adolescence. Un amour inconditionnel qui a fait en sorte qu’il a arrêté la pratique du hockey pour s’adonner à sa véritable passion sur les terrains losangés de la région. Une décision qu’il n’a jamais regrettée alors qu’il fait partie des meilleurs joueurs au pays dans le prestigieux programme de l’Académie de baseball du Canada (ABC) à Montréal.

«C’est une année importante, j’aimerais bien décrocher une bourse d’études pour aller jouer dans université américaine en division un, qui est le meilleur niveau de baseball amateur là-bas. J’ai 17 ans et en raison de mon âge je suis présentement avec l’équipe U16 de l’ABC, ce qui veut dire que je pourrais revenir avec la formation U18 l’an prochain. Dans un monde idéal, j’aimerais cependant trouver ma place aux États-Unis dès cette année», affirme le lanceur droitier.

Louis-Philippe Langevin se concentre maintenant uniquement sur sa carrière comme lanceur, il adore particulièrement le rôle de stoppeur pour sauvegarder les fins de parties en raison de l’adrénaline que cela procure. (Photo gracieuseté)

Un bras puissant

Pour Jean-Philippe Roy, qui a dirigé le jeune athlète dans son programme sports-études des Canonniers de Québec, son talent ne fait aucun doute. «Le premier critère qu’on peut cocher, c’est la force de son bras alors qu’il a atteint le cap des 90 milles à l’heure avec sa balle rapide cette année. Il a également d’autres qualités qui sont recherchées alors que c’est un jeune homme qui travaille fort et il possède un bon physique. Je crois vraiment en ses chances de pouvoir réaliser son rêve et d’évaluer dans un bon programme D1 de la NCAA»

Peaufiner son art

Le jeune Beauportois reste bien humble sur ses chances et il travaille tous les jours afin de s’améliorer. «Je reste calme et je ne veux pas m’emporter avec l’avenir. Mon premier objectif est de trouver un bon programme en D1 et mon second objectif serait de jouer par la suite au baseball professionnel. Cela va se faire par étapes. J’ai toujours lancé fort, mais je dois continuer à travailler le contrôle de mes tirs. Ça arrive que je m’en sorte au Québec si ma

rapide est trop au centre du marbre, mais dans le niveau que je veux évoluer, je ne pourrai pas m’en tirer. Je travaille également pour continuer à développer mon changement de vitesse et ma balle courbe.»

Louis-Philippe Langevin est reconnaissant envers tous les entraîneurs qui ont participé à son développement comme joueur de baseball. Il prend ici la pose avec le personnel d’entraîneurs des Canonniers de Québec. (Photo gracieuseté)

Un modèle

Les exemples de joueurs des Canonniers qui réussissent bien au sud de la frontière sont nombreux. Édouard Julien connaît beaucoup de succès avec les Tigers d’Auburn, mais c’est un autre joueur de la région qui fait miroiter au Beauportois que les choses sont possibles. «Pour moi, Jean-Christophe Masson est un exemple à suivre. J’étais là quand il a su qu’il se joignait aux Blue Jays de Toronto et j’ai vu toute la joie de voir ses efforts récompensés, je me suis dit que c’est ce que je voulais pour moi également. Nous avons un parcours similaire avec les Canonniers et l’ABC. Durant la pandémie, on s’est entraîné ensemble et je l’ai affronté souvent comme lanceur. Je ne pense pas que je pouvais trouver une meilleure opposition comme frappeur dans la région. Il me pousse dans mon désir de m’améliorer», précise le jeune homme sans toutefois spécifier qui a eu l’avantage lors de ses affrontements épiques.

Un finissant récompensé

Les succès sur le terrain du lanceur ont également été remarqués par son institution scolaire. Au dernier gala sportif de l’école secondaire La Seigneurie, il a été élu athlète de l’année tous sports confondus. Une belle façon de terminer son stage secondaire. «C’est certain que ça vient mettre un twist intéressant sur une année finissante merdique avec la Covid-19. Je suis très reconnaissant et je partage le titre avec le skieur acrobatique Miha Fontaine. C’est un gars qui participe à des compétitions internationales d’envergure et je me sens privilégié de simplement voir mon nom à côté du sien», termine bien humblement l’artilleur au futur prometteur.

Articles similaires

Commentaires 3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • serge sergio gagné

    j aimes voir de jeunes talents récompensé de leur efforts surtout dans le sport de la balle et du ski et football

  • Luc Levesque

    Bravo! Louis Philippe, tu rends tes parents et tous ceux qui t’entourent très fiers! Lâches pas les bonnes choses nous arrivent avec le travail!
    Lucky

  • Louis-Philippe

    Merci beaucoup, monsieur Carrier pour l’article, ce fut une belle expérience et ma première.