Culture
13:38 21 décembre 2020 | mise à jour le: 21 décembre 2020 à 13:38 temps de lecture: 4 minutes

La réanimation des Lost Fingers

La réanimation des Lost Fingers
L’avenir est maintenant beaucoup plus rose pour le groupe qu’au début de la pandémie. Photo gracieuseté

Musique. Comme beaucoup de gens dans le domaine artistique, le groupe The Lost Fingers a vécu la période de la crise sanitaire avec beaucoup de difficultés. Une période sombre selon le chanteur et guitariste Byron Mikaloff, alors que le groupe fort apprécié des Québécois aurait pu disparaître.    

Le groupe The Lost Fingers reviendra plus fort en 2021. Photo gracieuseté

 «C’était très nébuleux. Ce n’est pas tout le monde dans notre groupe qui fait ça comme emploi à l’année longue et on a des familles également. Personnellement, je me suis remis en question et je me suis demandé s’il ne fallait pas que je fasse autre chose. La période du mois d’avril et mai a été très difficile. J’ai fait une dépression et ça ne me dérange pas d’en parler parce que c’est simplement la réalité. Je ne veux pas attirer la pitié. Je veux simplement que les gens sachent que c’est une période difficile pour les artistes au même titre que d’autres secteurs comme la restauration et on se demande de quoi on va vivre alors qu’on a tout juste de quoi pour garder la tête au-dessus de l’eau», s’exprime le Beauportois avec franchise comme un grand livre ouvert.

C’est étrangement la participation au film The Lost Christmas Story qui a possiblement renouvelé la motivation dans le groupe.

«C’est notre premier film en carrière alors que c’est venu d’une commande privée. Nous avons eu beaucoup de plaisir à le faire. C’est vraiment différent des films de Noël habituel. Nous avons mis le paquet et il y a même une scène que j’utilise un lance-flamme. J’aimerais possiblement soumettre le film à Netflix.»

Parlant du géant du web avec son site de films en continu, The Lost Fingers a eu une entrée remarquée dans son dernier film de Noël Operation Christmas Drop. La chanson Coconut Christmas enregistrée en 2017 fait partie de la trame sonore du film.

Un heureux mélange

Le groupe propose également pour la période des Fêtes sa version francophone de sa pièce de 2016 Christmas Caravan avec Noël en caravane. Un exercice beaucoup plus difficile qu’il n’y paraît selon le chanteur. «Nous avons déjà essayé de faire de la traduction directe et ça ne marche juste pas. Il faut prendre la chanson et la mettre dans le contexte francophone du Québec. J’aime vraiment faire cela. Après, je m’amuse à écouter les deux versions et je suis vraiment indécis sur laquelle est ma préférée. J’adore cette dualité. Dans mon cas, je suis né anglophone et je suis devenu Québécois par choix. C’est le meilleur des deux mondes», blague l’artiste qui réside au Québec depuis plus de 23 ans, dont les 12 dernières années à Beauport.

Projet 2021

Cette demande du public de toujours avoir la version francophone d’une chanson et vice-versa a inspiré le dernier projet du groupe. Un nouvel album de compositions en anglais et en français.

«Nous voulons prendre les prochains mois pour rentrer en studio et enregistrer l’album. La sortie de l’album coïnciderait avec possiblement la fin de la pandémie en raison de l’avancement des vaccins. Cela serait idéal pour faire une tournée et retrouver nos fans avec un contact direct en spectacle. C’est certain que c’est ce qui nous manque le plus», affirme l’artiste qui mentionne qu’il est beaucoup mieux présentement alors que la création l’aide à se stimuler.

Le dernier titre pour les Fêtes du groupe The Lost Fingers. Photo tirée du compte Instagram The Lost Fingers

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *