Actualites
11:44 3 décembre 2020 | mise à jour le: 3 décembre 2020 à 11:44 temps de lecture: 3 minutes

Élevey: la nouvelle marque sociale de Stéphanie Harvey

Élevey: la nouvelle marque sociale de Stéphanie Harvey
Stéphanie Harvey n’a pas exclus avoir différentes collections avec des thèmes spécifiques alors que la collection pour le lancement se nomme Eau de rose. Photo gracieuseté

MODE. La quintuple championne du monde du jeu vidéo Counterstrike, Stéphanie Harvey, vient de lancer sa ligne de vêtements. Pour la sympathique touche-à-tout, il n’était pas question d’y donner son propre nom alors qu’elle souhaite que le nom Élevey devienne synonyme des meilleurs citoyens numériques de la planète.

La cyberintimidation est un cheval de combat de Stéphanie Harvey depuis fort longtemps. Photo gracieuseté

«Dans mon domaine, il y a plusieurs créateurs de contenus et des «gamers» professionnels qui ont des lignes de produits à leur nom. Je n’ai rien contre l’autopromotion, mais ça ne me satisfait pas. Je veux quelque chose qui me ressemble, mais qui soit également engagé socialement. C’est comme ça qu’Élevey est apparu. Un «brand» qui va faire la promotion des saines habitudes de jeux en ligne, de la volonté de devenir un bon citoyen numérique et de la volonté de devenir une meilleure personne», affirme celle qui est également connue sous l’alias missharvey.

La première collection prenant l’appellation Eau de rose comprend des hauts, des masques, des cotons ouatés et des vestes unisexes. «Ce sont des vêtements confortables et fonctionnels qui se portent au quotidien. Des vêtements qui s’adressent à tous ceux qui aspirent à devenir meilleurs. Il était aussi très important pour moi que notre site web soit bilingue. L’accent sur la lettre e de Élevey implique évidemment le marché québécois.»

Inspiration québécoise

Cette idée de redonner socialement à l’aide d’une marque a commencé à titiller Stéphanie Harvey en regardant certains influenceurs québécois. «C’est vrai, plusieurs influenceurs m’ont inspiré. C’est le cas avec Élisabeth Rioux qui a une marque de costumes de bain sans utiliser son propre nom. J’aimerais que les gens qui achètent les vêtements Élevey respectent les trois C (ne pas faire de cyberintimidation, être cyberdépendant et veiller à la cybersécurité)», explique la pionnière de l’esport au Québec alors que 75% des ventes de masques retourneront à la fondation Cybersmile pour lutter contre la cyberintimidation.

De retour à Beauport

Stéphanie Harvey mentionne également que le confinement l’a forcée à se renouveler. «Je faisais beaucoup de revenus avec ma présence dans des grands évènements de jeux vidéo un peu partout sur la planète. La COVID-19 a changé les choses abruptement. J’avais prévu être une fin de semaine à Beauport et ça fait maintenant neuf mois que je suis ici. Cependant,  cela m’a permis de me concentrer sur d’autres projets comme Élevey. Je suis d’ailleurs contente de la réponse reçue sur les médias sociaux alors que les rétroactions sont toutes positives»

Pour plus de détails, voici le compte Instagram de Stéphanie Harvey.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *