Culture
15:42 4 septembre 2020 | mise à jour le: 4 septembre 2020 à 15:42 temps de lecture: 2 minutes

Le défi de Rémy Bélanger: redonner ses lettres de noblesse à Charlotte Moorman

Le défi de Rémy Bélanger: redonner ses lettres de noblesse à Charlotte Moorman
Photo: Luca StravalaciUne résidence est un lieu qui accueille un artiste pour que celui-ci effectue un travail de création ou de recherche. La durée de la résidence de Rémy Bélanger est du 10 août au 6 septembre. (Photo gracieuseté – Uta Neumann)

MUSIQUE. Rémy Bélanger de Beauport n’est pas un artiste comme les autres. Le violoncelliste a toujours pratiqué un style de musique avant-gardiste et audacieux axé sur l’improvisation. Il entreprend maintenant une résidence au centre d’art culturel le Lieu dans le but de rendre hommage à la musique de Charlotte Moorman. Le point culminant sera les performances du 16, 23 et 30 août et celle du 6 septembre de 12h à 17h.    

«Charlotte Moorman est une violoncelliste d’une grande importance dans l’histoire de la musique contemporaine et improvisée et elle n’a possiblement pas la place qui lui convient. Je souhaite simplement amener ma modeste contribution pour aider à la faire connaître», estime l’artiste beauportois.

Rémy Bélanger détient une maîtrise en musique de l’Université McGill et il n’avait jamais entendu parler de Charlotte Moorman dans son cursus scolaire. (Photo gracieuseté – Luca S)

Double tâche

La résidence du violoncelliste s’effectuera en deux temps. «En premier, je vais étudier la façon dont Charlotte Moorman approchait ses pièces. J’ai fait le choix de cinq pièces. Par la suite je me pose la question qu’est-ce qu’on fait après Charlotte Moorman? C’est là que je vais interpréter des pièces d’artistes différents et il y aura également de l’improvisation.»

Art excentrique

Cette résidence conduira l’artiste vers une certaine expérimentation à laquelle le public n’est pas habitué. «Il y a une pièce où il faut que je m’exécute sur un violoncelle (sculpture) faite en glace alors que dans une autre je suis dans un sac hermétique avec mon instrument. Ce n’est pas traditionnel comme projet», termine l’artiste en riant et en invitant les gens à assister à ses performances de la rue par les fenêtres du Lieu ou par le biais des médias sociaux.

Pour les détails des prestations: https://inter-lelieu.org/expositions/dapres-charlotte-moorman-remy-belanger-de-beauport/

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *