Dans nos écoles
13:00 24 mars 2021 | mise à jour le: 24 mars 2021 à 13:00 temps de lecture: 2 minutes

Un premier bulletin encourageant aux Premières-Seigneuries

Un premier bulletin encourageant aux Premières-Seigneuries
La première étape est comptabilisée pour 35% de la note finale ce qui veut dire que la valeur du second bulletin est de 65%. Photo Métro Média – Archives

ÉDUCATION. Le contexte pandémique faisait peur dans le milieu scolaire, mais les résultats sont satisfaisants pour le Centre de services scolaire (CSSS) des Premières-Seigneuries à la lumière de la remise du premier bulletin aux élèves. Au secondaire, une hausse de la réussite globale a été observée pour les élèves sur le territoire alors que les taux de réussite du primaire se maintiennent.

«À entendre ce qui était véhiculé sur le contexte scolaire durant la pandémie dans les médias, on était inquiet. On est maintenant content d’avoir reçu ces résultats. Ce n’est pas parfait, mais ça va quand même bien», précise la secrétaire générale du CSS des Premières-Seigneuries, Martine Chouinard.

Les chiffres

Il y a eu une hausse moyenne de 3% des taux de réussite du secteur secondaire comparativement à l’étape 2 de la dernière année scolaire passant de 81% à 84%. La compétence de l’écriture en français de 5e secondaire reçoit une augmentation de 10%, atteignant la marque de 85% de réussite. Seulement deux matières présentent des taux de réussite en bas de 75% soit l’histoire de 4e secondaire et la compétence du raisonnement en mathématique de 4e secondaire. Pour le secteur primaire, le taux de réussite de 94% se maintient alors que le pourcentage d’élèves en difficulté baisse de 1%.

Trois facteurs sont à prendre en considération selon Martine Chouinard. «La capacité d’adaptation des élèves est remarquable. L’autre point est la mise en place de notre plan numérique préalablement à la crise et la formation du personnel en début d’année. Chaque institution possède des leaders technopédagogiques. Ces personnes sont en charge de donner un coup de main à leurs collègues enseignants pour ultimement améliorer le service aux élèves. Finalement, il ne faut pas oublier qu’on a demandé aux enseignants de couvrir seulement la matière essentielle.»

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *