Dans nos écoles
18:03 1 juin 2020 | mise à jour le: 1 juin 2020 à 18:03 temps de lecture: 4 minutes

Une belle surprise de confinement pour une étudiante beauportoise

Une belle surprise de confinement pour une étudiante beauportoise
Virginie Ruest était surprise de voir débarquer sur son terrain la directrice à la retraite, Lise Breton, pour lui décerner sa médaille. (Photo Métro Média – Jean Carrier)

RÉCOMPENSE. La direction de l’École secondaire de La Seigneurie a fait preuve d’une belle initiative pour remettre la Médaille  académique du Gouverneur général du Canada à sa récipiendaire Virginie Ruest. Devant l’impossibilité de faire la remise au gala méritant de l’école en raison du coronavirus, c’est au domicile de l’étudiante modèle que la médaille a été remise dans la plus grande surprise de celle-ci, qui n’avait rien flairé de ce qui se tramait.

Virginie Ruest et sa famille. (Photo Métro Média – Jean Carrier)

«C’est une surprise totale, spécialement durant le confinement! Je n’ai jamais rien vu venir. Mes parents me demandaient à la blague si j’avais entendu parler de quelque chose concernant cette récompense, mais je m’aperçois qu’ils le savaient. Je suis vraiment heureuse», affirme celle qui a maintenu une moyenne académique de 94,69% lors de son parcours au secondaire.

Fierté

Les parents de Virginie avouent avoir joué la comédie pendant la dernière semaine afin de surprendre celle qui vient de terminer sa première année collégiale au cégep Champlain-St-Lawrence.

«Ça fait environ une semaine que nous le savons. J’étais très excitée ce matin de savoir qu’elle allait recevoir son prix. Elle a travaillé très fort pour avoir des notes aussi intéressantes et c’est une belle source de fierté», affirme Nancy Bélanger, la mère de Virginie.

Pour Marie Bastien, directrice adjointe à l’École secondaire de La Seigneurie, Virginie Ruest aura marqué à sa façon son passage dans l’institution beauportoise. «Elle est sans aucun doute une des meilleures élèves qui a passé dans nos murs. Ses résultats parlent d’eux-mêmes, quand tu réussis à avoir 97% en physique et même un 100% en éducation physique en secondaire cinq, c’est franchement impressionnant et elle a également une très belle personnalité.»

Une longue attente

Quelques amis ont décidé de faire des pancartes pour féliciter cette élève d’exception. (Photo Métro Média – Jean Carrier)

Il est dans la normalité que la remise de la médaille se fasse toujours l’année suivante de celle qui termine le secondaire afin de permettre la finalisation des notes par le ministère de l’Éducation. Ce qui ajoute à cette remise bien spéciale c’est la présence de plusieurs amis de Virginie qui ont décidé de se joindre à la fête en s’assurant de respecter les normes de distanciation sociale. «Je pense que c’est ce qui compte le plus à mes yeux! Il y en a que ça fait longtemps que j’ai vu et ça fait du bien de voir des personnes en vrai. C’est ce qui me manque le plus avec le confinement: voir mes amis et le contact humain.  Les cours en ligne c’est bien, mais je préfère assurément les cours magistraux même si mes résultats continuent de bien aller au collégial.»

Carrière en santé

Virginie Ruest a l’embarras du choix avec l’excellence de ses notes et même s’il n’y a rien de coulé dans le béton, elle penche pour un futur dans le domaine de la santé. «Je suis en sciences de la nature au cégep et le domaine de la santé m’intéresse. Je n’ai pas décidé encore, mais la physiothérapie et la médecine sont des options intéressantes. Avec la COVID-19, on dirait qu’il y a encore plus d’emphase qui a été placée sur ce secteur et je pense que j’aimerais ça.»

Virginie Ruest a effectué son passage au secondaire dans un programme enrichi en anglais. (Photo Métro Média – Jean Carrier)
La fameuse médaille. (Photo Métro Média – Jean Carrier)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *