Communaute
13:59 4 mai 2021 | mise à jour le: 4 mai 2021 à 13:59 temps de lecture: 3 minutes

La recette du succès de Croque ton quartier

La recette du succès de Croque ton quartier
Les débuts de Croque ton quartier. Photo Métro Média – Archives

Environnement. Né d’un mouvement citoyen et maintenant reconnu comme organisme officiel, Croque ton quartier a parcouru beaucoup de chemin depuis ses balbutiements en 2017. L’explication de ce chemin vers le succès est plutôt simple selon sa présidente Marie-Claude Fontaine.      

«L’engagement citoyen est au cœur de notre mission. Je crois qu’il devrait y avoir une place beaucoup plus grande au sein des débats électoraux du municipal. Puisque l’engagement citoyen touche l’environnement, la santé, la sécurité, l’économie et tous les autres enjeux. C’est en s’impliquant dans sa communauté qu’on constate la réalité de nos voisins de porte ou de quartiers. On devient forcément plus sensibles à leurs enjeux en les côtoyant. Tout doucement, un filet de sécurité se crée. Lorsque nous avons un voisinage solidaire et le plaisir réuni, imaginez ce qu’on crée. C’est de cette façon que nous aurons des villes aux identités colorées, distinctes et innovatrices pour le vivre-ensemble et le bien-être des citoyens», assure la présidente qui a vu la page Facebook de l’organisme atteindre les 2200 membres.

Trois clés

Que ce soit la forêt nourricière, Croque ton potager ou simplement de mettre un sourire dans le visage des gens durant la pandémie avec la Croque-Mobile, il semble que l’organisme ne manque jamais d’idées.

«La créativité est importante. Nous avons un comité qui travaille sans relâche pour atteindre nos objectifs. Il faut être résilient. L’implication est également un facteur important. Il ne faut pas avoir peur de s’engager. J’ai profité de mon congé de maternité pour mettre beaucoup de mon temps pour l’organisme et je ne suis pas la seule. C’est un facteur important pour expliquer notre avancement. Le dernier point est la collaboration des autres organismes sur le territoire beauportois. On travaille ensemble pour avoir un meilleur collectif. Croque ton potager est le résultat du travail de la Corporation de développement communautaire de Beauport, Re-Fa-Vie et nous-mêmes. Finalement, je dirais que si l’on veut avoir un meilleur environnement comme société, une partie de la réponse passe par l’engagement citoyen.»

Appui politique

Il va sans dire que l’appui des élus est toujours plus facilitant pour l’approbation d’un projet par un organisme. Le président du conseil d’arrondissement de Beauport, Stevens Mélançon, assure que c’est dans la vision de la Ville de vouloir favoriser l’engagement de la population pour améliorer l’environnement. «On veut toujours travailler en collaboration. Je pense que ce type de vision sera de plus en plus populaire avec le temps. Cependant, la Ville n’est pas là pour favoriser un organisme plus qu’un autre et il faudra toujours qu’un projet respecte les normes déjà établies pour être accepté.»

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *