Communaute
15:26 4 avril 2011 | mise à jour le: 4 avril 2011 à 15:26 Temps de lecture: 2 minutes

Dernier tour de patinage à l’aréna de Giffard

Inauguré en 1972, l’aréna de Giffard sera bientôt démoli pour faire place à un complexe deux glaces à l’automne 2012. Plusieurs anciens joueurs et administrateurs de l’équipe de hockey le Royal junior B de Giffard, ainsi que des membres fondateurs du Club de patinage artistique Fleurs de givre ont profité de la dernière séance de patinage libre, hier après-midi, pour tenir des retrouvailles qui ont rappelé plein de bons souvenirs.

Près de 75 personnes ont répondu à l’invitation du comité organisateur de ces retrouvailles des années 1970 composé de Pierre Drolet, Yves Caron, Daniel Caron et Albert Paquet, ancien annonceur maison de l’aréna lors des matchs du Royal et membre du comité de direction de l’équipe en 1975.

Parmi les anciens joueurs qui ont chaussé leurs patins ou tout simplement encouragé leurs coéquipiers de l’époque, on a retrouvé, entre autres, l’ex-capitaine de l’équipe Yves Caron, Claude Théberge, Gilles Vallée, Jean Daigle, Marc Aubé, Alain Prémont, Charles Poulin, Raynald Gagnon et le gardien de but Gilles Moffet, aujourd’hui journaliste sportif au Journal de Québec. L’ancien arbitre Pierre Drolet, Benoit Caron, fidèle supporteur et bénévole pendant plusieurs années, Daniel Caron du comité organisateur, ainsi que l’ancien gérant de l‘aréna, Roland Boudreault, ont aussi effectué plusieurs tours de patinoire.

453 000 $ pour la construction

L’événement a aussi attiré quelques artisans qui ont marqué les débuts de l’aréna, dont le premier gérant du restaurant Raymond Gaudreau et son bras droit Robert Ruel, Yves Fortin, ancien entraîneur de l’équipe de ballon sur glace midget Les Louves, ainsi que l’ancien conseiller municipal de Giffard, Camille Sanfaçon, et l’administrateur Pierre Shaienks, tous deux membres du comité en faveur de la construction de l’aréna qui a nécessité des investissements de 453 000 $ au début des années 1970.
Avant de quitter l’aréna, les anciens joueurs ont été invités à signer leurs noms sur les bandes, un geste qui leur a rappelé plusieurs bons moments vécus avec le Royal junior B qui faisait l’honneur de la Ville de Giffard à cette époque.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *