Communaute
13:36 27 janvier 2009 | mise à jour le: 27 janvier 2009 à 13:36 Temps de lecture: 3 minutes

Fin du Programme d’éducation internationale à l’école du Parc

Incapable de rencontrer les nouvelles demandes de certification de l’organisation du bac international qui obligent un budget supplémentaire de 56 400 $ par année et des frais d’inscription additionnels d’environ 250 $ par enfant, l’école primaire du Parc a décidé bien à regret d’abandonner en septembre 2009 le Programme d’éducation internationale (PEI) offert gratuitement à ses 260 élèves depuis cinq ans.

«Des changements à notre projet éducatif seront apportés, mais ils ne sont pas si majeurs que cela. Comme le PEI a beaucoup intéressé les parents, l’école restera fidèle aux valeurs et à certaines des activités qui y étaient proposées telles l’ouverture sur le milieu, l’attention aux gens autour de nous, la présence aux personnes âgées, l’ouverture sur les autres classes et sur des élèves qui ont des difficultés», assure la directrice Lucie Côté.
« Nous avons aimé les activités centrées sur les langues, sur des projets, sur les ateliers du vendredi qui ont particulièrement aidé au développement des enfants et à leur réussite. Ces valeurs et ces activités ont cimenté l’équipe d’enseignants, la direction et tous les intervenants de l’école qui sont heureux de travailler avec les enfants et désirent continuer de le faire. Les enfants ont été plus motivés, plus responsabilisés, et ont eu plus d’occasions de mieux réussir», précise Mme Côté.

Plus d’anglais, des vendredis animés et du parascolaire

Selon la directrice, tous les intervenants de l’école demeurent très enthousiastes et veulent élaborer et vivre un projet éducatif qui tient compte de ce qui a été vécu et aimé au cours des dernières années.
«Nous continuerons à développer des activités d’apprentissage qui impliqueront et responsabiliseront davantage les enfants comme celles d’élaborer, de réaliser et de vivre des projets. Des vendredis animés éveilleront leurs intérêts en arts, en science, en sports, et si la demande est suffisante, des activités en parascolaire seront organisées. Une attention spéciale sera aussi accordée à l’enseignement de l’anglais. Une période sera ajoutée pour les élèves du premier cycle pour permettre à tous les élèves du niveau primaire d’avoir trois périodes d’anglais par cycle et nous maintiendrons une période de sensibilisation à l’anglais à la maternelle. Une quatrième période d’anglais sera aussi offerte aux élèves du troisième cycle», mentionne Mme Côté.
Des collectes de fonds permettront de payer une partie des frais encourus par ces cours en plus de payer pour les activités des vendredis animés. L’école, qui dessert les secteurs de Courville et Montmorency, complètera ce financement en fournissant 10 % des sommes recueillies lors des collectes de fonds. Une autre démarche est en cours pour obtenir un moniteur de langue anglaise qui offrirait des périodes de conversation anglaise au plus grand nombre d’élèves possible.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *