Communaute
22:12 10 avril 2007 | mise à jour le: 10 avril 2007 à 22:12 Temps de lecture: 3 minutes

«Passez au suivant» fait des heureux à Samuel-De Champlain

Trois élèves de l’école secondaire Samuel-De Champlain verront leurs vœux les plus chers devenir réalité grâce au projet «Passez au suivant» instauré dans l’établissement pour sensibiliser les élèves et toute l’équipe-école à la violence, au harcèlement et à l’intimidation.

Depuis le début du mois de décembre, une équipe d’intervenants de l’école s’est mise à la tâche afin de préparer ce vaste projet comptant plusieurs étapes. Les élèves étaient d’abord invités à réfléchir et à rédiger un vœu d’une valeur maximale de 200 $ à l’égard d’un autre élève de l’école. Un jury, composé d’élèves et de membres du personnel, a dû analyser et choisir parmi les 140 vœux soumis selon des critères d’originalité et de faisabilité.

Des chaînes de bonté ont été lancées dans toute l’école. Les enseignants et le personnel qui faisaient de bonnes actions à l’égard de leurs pairs pour contribuer aux chaînes ont mérité des bracelets lumineux. Plus de 500 ont été remis.
«Au départ, deux élèves devaient voir leurs rêves devenir réalité, grâce à l’intervention d’un autre élève de l’école, mais devant la popularité du projet, le jury a tranché pour la réalisation de trois vœux, qui ont été dévoilés dernièrement lors d’un mini-gala présenté à l’école», souligne Hugues Frigon, psychoéducateur et l’un des organisateurs du projet.

Une ambiance plus positive dans l’école

Dans le cadre de cette initiative pacifiste, Benjamin Joly ira rencontrer et assister à un spectacle de l’humoriste Martin Matte grâce à Jérémy Joly. Jessica Fortin, qui désirait avoir un chien, a vu son rêve se réaliser grâce à sa copine Amélie Goulet. Enfin, Gabriel Picard, qui a subi de multiples opérations à la moelle épinière, pourra aller voir jouer les Canadiens de Montréal grâce à Myriam Gignac.
On ne peut plus fier des résultats obtenus, M. Frigon a confié au BEAUPORT EXPRESS que depuis maintenant deux ans, un protocole d’intervention aidait les intervenants de l’école à agir en situation d’intimidation entre les jeunes. «Ce projet s’ajoute à nos mesures préventives faisant la promotion des gestes altruistes et en développant l’empathie chez nos élèves. Nous sommes heureux de la participation de l’ensemble des élèves au projet et convaincus que cela contribuera à bâtir une ambiance des plus positives dans notre école, à long terme».

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *