Communaute
19:06 21 août 2007 | mise à jour le: 21 août 2007 à 19:06 temps de lecture: 3 minutes

André Letendre et Carole Bégin-Giroux déplorent l’inaction de l’administration Boucher

Les conseillers du Renouveau municipal de Québec de l’arrondissement Beauport, André Letendre et Carole Bégin-Giroux, déplorent la lenteur de l’administration Boucher à proposer des actions concrètes en matière de sécurité routière.

« Le temps presse et l’administration Boucher doit maintenant prendre ses

responsabilités et agir en conséquence. On se retrouve encore une fois avec de belles

paroles, mais peu d’actions de la part de la mairesse. L’immobilisme dont elle fait preuve

dans le dossier de la sécurité routière fait foi du peu d’intérêt qu’elle semble porter

face aux préoccupations légitimes des citoyens », constate le conseiller du district du

Vieux-Bourg et président de l’arrondissement, André Letendre.

Pour sa part, Mme Bégin-Giroux fait état des inquiétudes manifestées par les résidents

de l’arrondissement depuis plusieurs mois. « Les problématiques de sécurité routière

sont une préoccupation importante à l’arrondissement. Les citoyens veulent que des

mesures concrètes soient mises en place pour contrer la vitesse excessive dans les

quartiers résidentiels et assurer la sécurité des résidents », plaide la

conseillère du district de la Chute-Montmorency.

Prudence près de la Bibliothèque Étienne-Parent

Mme Bégin-Giroux soutient qu’il y a plusieurs cas où l’on dénote des problèmes importants quant au respect de la signalisation routière et de la vitesse de circulation, notamment dans le secteur de la bibliothèque Etienne-Parent.
« Ce sont des exemples concrets qui confirment l’urgence de mettre en place et faire connaître des actions pour rassurer les citoyens qui sont de plus en plus inquiets pour leur sécurité et celle de leur famille. L’administration Boucher doit presser le pas pour être davantage à l’écoute des préoccupations citoyennes », ajoute Mme Bégin-Giroux.
Les élus du Renouveau municipal de Québec ont d’ailleurs invité la mairesse à se
«connecter» davantage sur les besoins et préoccupations des gens de Québec.
« Alors que le gouvernement du Québec a fait de 2007 l’année de la sécurité routière, que le dossier a été priorisé par le service de police et que des milliers de citoyens ont signé des pétitions sur la sécurité routière, Mme Boucher semble être la seule à ne pas se préoccuper de la situation », font valoir les deux conseillers.
mesures concrètes soient mises en place pour contrer la vitesse excessive dans les
quartiers résidentiels. <@CP>(Photo Michel Bédard)
responsabilités et agir en conséquence», affirme André Letendre. <@CP>(Photo Michel Bédard)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *