Communaute
14:40 8 octobre 2008 | mise à jour le: 8 octobre 2008 à 14:40 temps de lecture: 3 minutes

Manon Paradis vit une journée de rêve

Tout arrive à point à qui sait attendre. Manon Paradis a vu son rêve de sauter en parachute en tandem se réaliser cet été après avoir patienté tout l’hiver pour vivre cette expérience inoubliable à l’école de Guillaume Lemay-Thivierge dans la région de Lanaudière.

Inscrite au programme du loisir adapté initié par le Centre communautaire de Beauport, Manon Paradis a gagné à l’automne 2007 un des nombreux prix attribués dans le cadre du concours « Gagnez une journée de rêve TD » parmi les participants aux activités offertes au Centre communautaire des Chutes.

Tellement impressionnée par ce rendez-vous aérien exceptionnel, Mme Paradis a pris plusieurs semaines pour livrer ses commentaires au BEAUPORT EXPRESS.
«Il a fallu attendre tout l’hiver pour que mon rêve se réalise et j’avais très hâte. Le printemps est arrivé et je commençais à penser de plus en plus à mon rêve et j’avais hâte d’avoir des nouvelles. La journée du 30 juin est enfin arrivée et j’étais de plus en plus nerveuse car je n’avais jamais pris l’avion. Mais c’est tellement une sensation de liberté indescriptible quand on est dans les airs. On voudrait que cela dure plus longtemps, mais cela a pris plus ou moins une minute. C’est certain que je veux le refaire encore, tellement j’ai aimé ça», a résumé Mme Paradis qui vit depuis 40 ans avec une absence de coordination des mouvements, caractéristique de certaines maladies neurologiques.

La tête dans les nuages

Fière et comblée d’avoir pu vivre cette expérience inoubliable, elle est très reconnaissante envers les organisateurs du concours. «C’est plaisant parce qu’on est bien, au moins une semaine la tête dans les nuages, à penser seulement à cette journée. Je veux dire un gros merci à la Banque Toronto Dominion, succursale de Beauport, son directeur Simon Leclerc et à tous les membres de l’équipe du Centre communautaire de Beauport pour leur générosité et le bonheur qu’ils nous donnent».
Pour sa part, l’agent de financement et de communication au Centre communautaire de Beauport, Jean-Michel Lajeunesse, est très heureux que la corporation ait pu offrir cette journée de rêve estimée à 1 000 $ en collaboration avec l’institution financière inaugurée au printemps 2007 dans le mégacentre commercial de Beauport. «Les administrateurs et la soixantaine de participants ont été tellement contents de cette initiative que le concours sera renouvelé cet automne».

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *