Communaute
20:25 22 juin 2009 | mise à jour le: 22 juin 2009 à 20:25 temps de lecture: 4 minutes

Allocution de Robert Giffard à l’inauguration du mémorial des Bâtisseurs-de-Beauport

Le premier seigneur de Beauport, Robert Giffard, a prononcé ce discours historique, samedi dernier, lors de l’inauguration officielle du mémorial des Bâtisseurs-de-Beauport, legs du 400e de la Ville de Québec pour souligner les fêtes du 375e anniversaire de la Seigneurie de Beauport.

«Bonnes gens de Beauport, veuillez accepter mes hommages et mes remerciements pour votre présence aujourd’hui en ces lieux. Je me présente: Robert Giffard, chirurgien et apothicaire né à Mortagne dans le Perche, époux de Marie Renouard.

L’an 2009 constitue un grand moment pour moi, car il y a 375 ans, la Compagnie des cents Associés me concédait la Seigneurie de Beauport. Lorsque je suis arrivé ici, le 4 juin 1634, Marie m’accompagnait ainsi que nos deux enfants. Un groupe de braves colons osait l’aventure de la Nouvelle-France, certains menuisiers, certains maçons, la plupart défricheurs et paysans. C’est à tous ces hommes et ces femmes qui ont contribué à la grande et à petite histoire de la seigneurie que nous rendons, par l’inauguration du mémorial des Bâtisseurs-de-Beauport, un hommage fort senti.

Ce monument commémorera à travers le temps le passage en sol beauportois de grandes familles. Voici les noms qui y sont inscrits :

Jacques Badeau

François Baugis

James Bourguignon

Mathieu Chorel

Zacharie Cloutier

Jean Côté

Jean Guyon

Robert Drouin

Martin Grouvel

Noël Langlois

Léonard Leblanc

Pierre Lemieux

Jean Mignault dit Chastillon

Martin Prévost

Denis Avisse

Nicolas Bélanger

René Binet

François Bruneau fils

Charles Cadieu dit Courville
Étienne-François Boucher dit Cambray

Paul Chalifour père

René Chevalier

Jean Clouet

Jean Creste
Étienne Dauphin

Jean Delage dit Lavigueur

Robert Gallien

Toussaint Giroux

Charles Garnier fils

Vincent Guillot fils

Michel Huppé dit Lagroix

François Lamothe dit Laramée

Jean Bregevin dit Langevin

Pierre Lefebvre

Jean-Baptiste Rochereau dit L’Espérance

Jean L’Espinay

Jean Laurent dit Lortie

Zacharie Maheu

Pierre Mailloux dit Desmoulins

Pierre Marcoux

Jacques Ménard dit Deslauriers

Pierre Paradis

Pierre Parent

Guillaume Pelletier

Paul de Rainville

François Robert

Jean Rodrigue

Mathieu Éringué dit Tessier dit Laplante

Pierre Toupin dit Lapierre

Charles Turgeon

Paul Vachon

Pierre Lavallée

Voici maintenant les textes qui seront gravés à jamais dans la pierre :

Première section: Les trois toitures qui émergent du sol évoquent les premiers bâtiments du noyau paroissial de Beauport et témoignent des forces toujours vives du passé. L’allée des bâtisseurs, aménagée à l’occasion du 400e anniversaire de la fondation de la ville de Québec, présente seigneurs, premiers arrivants et fondateurs des familles souches. Ce lieu de mémoire et de détente se veut un hommage aux bâtisseurs à l’origine de la communauté beauportoise.

Deuxième section: Seigneur de Beauport de 1634 à 1668, Robert Giffard est le premier

d’une longue lignée familiale qui dirige les destinées de la seigneurie durant plus de 200 ans.

Son fils Joseph d’abord, puis les Juchereau Duchesnay à partir de 1696, lui succèdent à la tête de la seigneurie. Peter Patterson, entre 1844 et 1851 et George Benson Hall, jusqu’à l’abolition du système seigneurial en 1854, poursuivent le développement.

Créés en 1845, les conseils municipaux, dirigés par des maires, prennent la relève.

Troisième section: La Ville de Québec rend hommage et reconnaît le rôle essentiel

joué par les femmes dans l’histoire de Beauport depuis le 17e siècle. Épouses de censitaires ou de seigneurs, ces femmes ont marqué le quotidien de leur compagnon et les ont appuyés, assurant des tâches essentielles. Les nombreux enfants qu’elles ont portés ont assuré la postérité.

Sur le bloc près de l’église: Ce marquage au sol, est un tracé fidèle des fondations de la première église de pierre. Ce temple, érigé en 1672, se compose d’un corps central et de chapelles latérales. Découverts en 2008, les vestiges permettront d’améliorer les connaissances sur l’évolution des lieux entourant l’église de La Nativité de Notre-Dame depuis le 17e siècle.

Je vous remercie de votre sensibilité à l’égard des familles beauportoises qui ont procréé et qui ont donné des descendants vaillants et fiers. C’est grâce à eux que nous sommes rassemblés aujourd’hui pour ce grand jour en provenance des quatre coins du Québec. Je vous donne rendez-vous pour nos 400 ans ! ».

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *