Communaute
12:42 26 mai 2009 | mise à jour le: 26 mai 2009 à 12:42 temps de lecture: 3 minutes

Rodrigue Clément, grand collectionneur d’épinglettes

Récipiendaire de nombreux prix à chaque fois qu’il participe à l’exposition annuelle du Club des collectionneurs d’épinglettes du Québec, Rodrigue Clément du quartier Montmorency à Beauport affectionne ce hobby depuis près de 25 ans. Pour lui, sa collection n’a pas de prix. Au fait, combien valent 15 000 épinglettes différentes amassées avec curiosité depuis 1986 et regroupées en grande partie sous des thèmes et événements précis comme le Carnaval de Québec, les Jeux olympiques, les multinationales Coca-Cola et McDonald’s, les montgolfières et les Jeux du Québec ?

«Je n’ai pas eu tout de suite la piqûre pour les épinglettes. Avant ça, j’ai débuté avec les macarons, les décalques et les écussons. Ce sont les Jeux du Québec qui m’ont inspiré à commencer une collection d’épinglettes après avoir assisté à des compétitions à Victoriaville au milieu des années ’80. Je suis alors entré membre du Club des collectionneurs d’épinglettes du Québec qui a regroupé jusqu’à plus de 1 000 membres en 1990. Aujourd’hui nous sommes encore au-delà de 300, mais tous des passionnés», affirme M. Clément.
«Il y en a même qui possèdent des collections de 25 à 30 000 pièces, notamment au Lac Saint-Jean. Moi, avec mes 15 000, je suis considéré comme l’un des plus importants collectionneurs de la grande région de Québec».

Bien des sacrifices

Monter cette collection importante a demandé bien des sacrifices à M. Clément qui dit avoir dû négocier fermement à plusieurs reprises pour acquérir la perle rare. «J’ai déjà échangé 50 épinglettes pour n’en obtenir qu’une seule en retour, mais ça valait le coup. Commencer à mettre un prix sur une collection, ce n’est pas évident. Il faut d’abord se fier à la rareté. Je me rappelle, entre autres, de l’épinglette du dernier concours de moustaches du Carnaval de Québec. L’entreprise commanditaire de l’activité s’est désistée à la dernière minute et j’ai réussi à mettre la main sur l’unique épinglette en circulation. Elle vaut d’après moi plus de 100 $ aujourd’hui. Je connais des gens dont la collection peut aisément atteindre les 30 000 $», estime M. Clément.
On ne peut plus fier de sa collection, le sympathique Beauportois se fait un plaisir de rassembler ses épinglettes sous des sujets et événements précis qu’il dispose dans des encadrements vitrés bricolés manuellement à leur image. «L’ensemble qui regroupe les villes est sans contredit le plus important que je possède avec quelque 1 500 pièces. Viennent ensuite, les Jeux olympiques à partir de ceux de Montréal en 1976 avec 600 épinglettes, les Jeux du Québec avec 500, le Carnaval de Québec avec 475 pièces à partir de 1960, les multinationales Coca-Cola et McDonald’s, commanditaires de nombreux événements sportifs avec 350 chacune et les montgolfières avec 300.
Toujours à l’affût de nouveautés et de pièces uniques, Rodrigue Clément prépare actuellement un encadrement regroupant des épinglettes d’Héma-Québec. «Je suis pas mal certain que je serai le seul à présenter une telle collection à la prochaine exposition annuelle du club qui fêtera ses 25 ans en juin à Saguenay».

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *