Communaute
14:13 25 janvier 2010 | mise à jour le: 25 janvier 2010 à 14:13 temps de lecture: 3 minutes

Dernière célébration émouvante à l’église de Villeneuve

C’est dans une église bondée de quelque 400 fidèles tressaillis par l’émotion que Mgr Gilles Lemay, évêque auxiliaire de Québec, a procédé, dimanche dernier, à la désacralisation du temple paroissial de Saint-Thomas-de-Villeneuve construit il y a plus de 60 ans. Comme en avait décidé la paroisse Bienheureuse-Marie-Catherine-de-Saint-Augustin dans son projet pastoral, cette église a alors été officiellement fermée au culte catholique de façon permanente.

Plusieurs membres des Chevaliers de Colomb de la paroisse et de la paroisse voisine de la Nativité de Notre-Dame de Beauport ont accueilli les dignitaires et les fidèles autant à l’extérieur qu’à l’intérieur de l’église en vue d’assurer le bon déroulement de cette dernière célébration.

Le chant et la procession d’entrée se sont déroulés en présence de Roland Boutin qui portait le cierge pascal, de Raynald Boily de l’équipe régionale, Line Belleau, agente de pastorale, Raynald Larochelle, lecteur, des prêtres concélébrants, l’abbé André Thivierge, l’abbé Raynald Côté, curé de la paroisse, Lise Soucy et Maurice Munger, servants de messe, d’Eugène Boily, diacre permanent, et de Mgr Lemay.

C’est avec une certaine tristesse que les fidèles ont abordé ce moment, mais aussi avec une grande espérance compte tenu que le Christ a dit à la toute fin de sa vie : «Je suis avec vous pour toujours jusqu’à la fin des temps».

Un moment historique

Mgr Lemay s’est adressé à la foule en soulignant que tout comme pour une famille, la vie de paroisse est parsemée de toutes sortes d’événements.
«Il y a des joies, des peines, des projets, des rêves, des pertes et des temps de passage. Aujourd’hui, nous sommes réunis dans la foi pour vivre un moment historique. Fermer une église, c’est vivre un grand dépouillement. Il s’agit d’une douloureuse perte. Jusqu’à il y a quelques années, il était impensable de fermer une église. Nous n’étions pas prêts à composer avec ce phénomène nouveau. Pourtant, de plus en plus, des paroisses connaissent cette pénible réalité», a affirmé Mgr Lemay.
Denise Pichette, Ghislaine Béland, Germaine Émond, Carole Gauthier et Léonie Deschênes ont lu les textes de la prière universelle. Lors de la préparation de la communion, Thérèse et Roland Boutin ont apporté les hosties, après quoi Murielle et Paul-Émile Latouche ont apporté le vin. Ghislaine Vézina, qui s’occupe depuis plusieurs années des fleurs, a par la suite amené un bouquet à Mgr Lemay. Jean-Marc Couturier a suivi avec la lecture d’un texte méditatif d’espérance, avant que la chorale paroissiale sous la direction de Monique Tremblay n’entame un chant en l’honneur de la patronne, la bienheureuse Marie-Catherine-de-Saint-Augustin, et un dernier intitulé «Tournés vers l’avenir!»
Les paroissiens se sont ensuite rassemblés au sous-sol de l’église pour déguster un goûter servi par le Club de l’âge d’or de Villeneuve, dont les activités devraient être déplacées à la fin avril au Centre de loisirs Ulric-Turcotte de Courville grâce à une entente avec la division de la culture, du loisir et de la vie communautaire de l’arrondissement de Beauport. Pour plus d’information sur cette fermeture d’église, vous pouvez consulter cet autre article http://www.quebechebdo.com/article-421785-Fermeture-au-culte-de-leglise-de-Villeneuve-dimanche-prochain.html sur Internet.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *