Communaute
17:29 1 février 2010 | mise à jour le: 1 février 2010 à 17:29 temps de lecture: 3 minutes

Ouverture d’une deuxième clinique-réseau aux Promenades Beauport

Une deuxième clinique-réseau vient d’ouvrir ses portes au centre commercial Les Promenades Beauport pour améliorer l’offre de services médicaux de première ligne dans le secteur Orléans. Les patients auront dorénavant plus facilement accès aux services de médecine générale avec ou sans rendez-vous sur des plages horaires étendues, particulièrement en soirée, en fin de semaine et les jours fériés.

Venant s’ajouter à la Clinique médicale Giffard inaugurée en juin 2007, la nouvelle clinique-réseau des Promenades regroupera ainsi plus de 55 médecins sur les 75 que compte l’ensemble du territoire du secteur Orléans, dont la population est estimée à 117 000 habitants. Des infirmières y sont également présentes en tout temps, travaillant avec les médecins selon une approche interdisciplinaire.
«Ce projet a été élaboré par les médecins du Groupe de médecine familiale du Carrefour, en collaboration avec les autres médecins du territoire, par le Centre de santé et de services sociaux de Québec-Nord, ainsi que par l’Agence de la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale. Chacune des deux cliniques pourra desservir jusqu’à 50 000 patients et permettra non seulement de fournir une alternative, autre que l’urgence aux familles, mais également de favoriser un meilleur accès aux soins pour la population de la région», a souligné le ministre de la Santé et des Services sociaux, le docteur Yves Bolduc.

Une obligation de services

Pour le médecin responsable de cette nouvelle clinique-réseau, docteur Michel Robitaille, il s’agit d’une excellente nouvelle pour la population du secteur Orléans, car les deux cliniques ne pourront refuser aucun patient, même ceux qui n’ont pas de médecin de famille. «On a une obligation de services et c’est pourquoi le gouvernement subventionne du personnel supplémentaire pour répondre à la demande croissante de services, jusqu’aux urgences mineures, et ce, sept jours par semaine, 365 jours par année. Nos statistiques démontrent que les deux cliniques-réseau accueillent déjà 500 patients en moyenne par jour, 150 sans rendez-vous et 350 avec rendez-vous, ce qui se traduira par plus de 125 000 visites par année. Quant au délai d’attente, chaque patient est certain de voir un médecin en moins d’une heure», affirme docteur Robitaille.
Le fait de pouvoir compter sur une infirmière praticienne qui peut offrir les soins primaires, effectuer des prises de sang et prescrire des médicaments permet ainsi de donner du répit aux médecins afin qu’ils puissent s’occuper des situations plus compliquées.

Encore en manque d’infirmières

Le docteur Robitaille mentionne que d’avoir regroupé ainsi les médecins en réseau a permis d’obtenir 3, 4 infirmières et deux secrétaires, ce qui se traduisait par une bien meilleure qualité de services et l’assurance d’en avoir sans épuiser les médecins.
«Mais les heures d’infirmières subventionnées par le gouvernement ne répondent pas encore à la demande. Il nous manque environ 35 heures par semaine pour un poste d’infirmière dans chaque clinique et environ une quinzaine de médecins pour l’ensemble du territoire Orléans si l’on tient compte que chaque clinique-réseau doit desservir 50 000 habitants et que notre secteur regroupe plus de 117 000 habitants», soutient le docteur Robitaille.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *