Communaute
16:27 19 mars 2010 | mise à jour le: 19 mars 2010 à 16:27 temps de lecture: 3 minutes

Simon Nadeau finaliste au concours «L’enseignant Coup de coeur Virginie»

La candidature de Simon Nadeau, enseignant de mathématiques en 4e et 5e secondaire à la Courvilloise, a été retenue comme finaliste au concours «L’enseignant Coup de coeur Virginie». À l’instar des dix autres finalistes, il recevra une bourse de 5 000 $ tout en devenant admissible à une autre de 25 000 $ au terme du concours pour la réalisation d’une ou plusieurs activités éducatives dans l’école.

Une capsule vidéo présentant Simon Nadeau comme sixième finaliste est diffusée sur le site Internet du concours au http://virginie.radio-canada.ca. On y retrouve l’enseignant en entrevue et de vibrants témoignages du directeur de l’école Marc Garneau, de l’animatrice à la vie étudiante Maude Soucy, qui a soumis sa candidature, et d’une ancienne élève Stéphania Smoleanu, fière d’avoir pu réussir ses mathématiques grâce à la passion que l’enseignant lui a transmise pour cette matière.
«Nous sommes profondément heureux et fiers pour Simon. Cet enseignant engagé présente sa matière avec dynamisme. Il transmet sa passion des mathématiques aux jeunes. Il est également disponible et à l’écoute des élèves pour les aider à trouver leur voie, à réaliser leurs rêves. La réussite des jeunes en classe et dans leur vie personnelle est sa priorité», souligne M. Garneau.

Surpris d’avoir été choisi, Simon Nadeau mentionne qu’il est agréable d’entendre de beaux témoignages comme cela et que ça sert à quelque chose d’enseigner quand on voit les élèves bien réussir dans la vie.

Un concours qui permet à la réalité de rejoindre la fiction

Centré sur la vie de l’école Sainte-Jeanne d’Arc, une école secondaire publique située au coeur d’un quartier défavorisé, le téléroman «Virginie» de Fabienne Larouche tire une grande part de ses intrigues des défis que relèvent les enseignants dans ce contexte particulier. Avec plus de 1 600 épisodes suivis par un public fidèle et considérable, «Virginie» s’est établi comme le téléroman quotidien le plus populaire de l’histoire de la télévision. Ce concours permet ainsi à la réalité de rejoindre la fiction.
Grâce à la complicité des téléspectateurs, les projecteurs sont braqués sur des réussites exceptionnelles d’enseignants du secteur public qui, à l’instar de leurs collègues de Sainte-Jeanne-d’Arc, se dévouent pour les jeunes en élaborant des stratégies et des projets pour les inciter à la réussite et faire échec au décrochage.
Producteur de «Virginie», Aetios Productions a lancé cette initiative en collaboration avec Radio-Canada, le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS), la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) et la Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE-CSQ), pour rendre hommage aux enseignants du réseau public secondaire, de la formation professionnelle et de l’éducation aux adultes.
Dix finalistes hebdomadaires seront choisis jusqu’au 1er avril. Par la suite, le jury retiendra parmi eux les trois « enseignants coup de cœur» qui recevront chacun une bourse de 25 000 $ pour la réalisation d’un projet éducatif. Ces lauréats seront proclamés dans le cadre d’un gala lors de la dernière émission de «Virginie». C’est aussi dans le cadre de ce gala qu’on dévoilera le nom des gagnants des deux prix de 5 000 $ tirés au sort parmi tous ceux qui auront soumis des candidatures.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *