Communaute
11:55 29 octobre 2017 | mise à jour le: 29 octobre 2017 à 11:55 temps de lecture: 3 minutes

Centraide: Parce que même vous pourriez en avoir besoin

CENTRAIDE. Lydia est sur l’aide sociale, mère de trois enfants malades et elle-même atteinte de fibromyalgie, une maladie chronique qui provoque des douleurs corporelles et de la fatigue. La plupart de son budget sert à offrir des soins de santé à ses enfants, ce qui fait en sorte qu’il en reste peu pour couvrir leurs besoins alimentaires.

Fruits, légumes, pain, viandes, repas préparés, aliments en vrac… les familles dans le besoin trouvent de quoi combler leurs besoins alimentaires.

Photo TC Media – Marie-Pascale Fortier

Elle a commencé à utiliser la banque alimentaire d’Entraide Agapè quand son ex-conjoint a fait une dépression et quitté son emploi à la suite du décès de sa mère. «Moi, je n’ai pas le choix d’être sur l’aide sociale pour m’occuper de mes enfants malades», explique la jeune maman.

La banque alimentaire, qui nourrit environ 20 000 personnes chaque année, lui permet de combler les trois quarts des besoins alimentaires de sa famille. «Je ne vais presque plus à l’épicerie. Pour les légumes, je suis devenue spécialiste en blanchissage, je congèle les légumes qu’on nous offre chez Agapè.» Il lui arrive également de visiter la ressourcerie, située dans un autre bâtiment, pour habiller les enfants ou pour se procurer des meubles à faible coût.

Pour une contribution de dix dollars donnant droit à des viandes et des mets préparés, les membres ont ensuite accès à des gratuités qui leur permettent de combler leur épicerie.  Les stocks sont renouvelés chaque jour par des partenaires comme Moisson Québec, fruits et légumes Beauport ou certaines épiceries.

Il est également important de mentionner que cette aide lui permet d’offrir à ses enfants des aliments qu’elle ne pourrait pas se permettre dans une épicerie à grande surface. «Je n’achète pas de desserts. Ce n’est pas une priorité. Quand il y a du dessert ou des chips chez Agapè, les enfants sont vraiment contents parce qu’ils n’en mangent pas souvent», ajoute Lydia.

Finalement, les personnes qui sont dans un besoin de se nourrir peuvent avoir accès au dépannage alimentaire. Ce sont les surplus des repas préparés en cuisine pour les bénévoles qui sont congelés et leur sont remis, ainsi que certaines gratuités.

Laurette Halle, bénévole depuis quatre ans, explique qu’Entraide Agapè dessert les personnes sur l’aide sociale ou à faible revenu des territoires de Beauport, de la Côte-de-Beaupré, de l’Île d’Orléans ainsi que d’une partie de Limoilou.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *