Communaute
18:56 6 juillet 2012 | mise à jour le: 6 juillet 2012 à 18:56 temps de lecture: 3 minutes

Daniel Giroux en route pour 35 ans de service dans les Forces armées canadiennes

Après 32 ans de service dans diverses unités opérationnelles et écoles, Daniel Giroux vient d’accepter une nouvelle fonction avec le quartier général des services de santé des Forces armées canadiennes à Ottawa. Originaire du secteur Courville de l’arrondissement de Beauport, il y aura comme tâches de coordonner une partie de la formation du personnel des services de la santé pour lui permettre de compléter ses 35 ans de services.

Fils de Marcel Giroux, propriétaire du Garage Marcel Giroux sur l’avenue Royale à Courville, Daniel Giroux s’est enrôlé comme réserviste au 6e Régiment d’artillerie de Campagne de Lévis en 1979, pour ensuite rejoindre les rangs des forces régulières en janvier 1981. Après avoir cumulé plusieurs fonctions dans diverses unités, il vient de terminer un mandat de deux ans dans une position clef des Forces armées canadiennes comme sergent-major du Centre d’instruction au combat (CIC) à la Base des Forces canadiennes de Gagetown, au Nouveau-Brunswick.

«Le CIC est une formation d’environ 2 300 instructeurs et personnel de soutien qui en atteint près de 3 500 durant la session estivale et qui se compose de huit écoles et de deux unités. Nous avons la responsabilité de la formation professionnelle de tout le personnel de l’Armée canadienne, ainsi que de quelques métiers de la Marine royale canadienne et de l’Aviation royale canadienne. Nous fournissons des formations techniques, tactiques et de leadership pour jusqu’à 20 000 officiers et les membres du rang de la force régulière et de la réserve par année», souligne le Beauportois d’origine.

En tant que sergent-major, Daniel Giroux était l’aviseur principal du commandant en matière de ressources humaines et de formation, responsable de la discipline, de la tenue et du comportement de tout le personnel, ainsi que des candidats.

Fier de ses racines familiales

«Mon père vit toujours à Courville et ma mère Claudette Giroux, née Giroux de Villeneuve, est décédée en septembre 1993. Ma sœur Lucie est infirmière à l’Hôpital de l’Enfant-Jésus et mon frère Sylvain est technicien en aéronautique à Montréal. Mon épouse Martine Desrosiers est native de Sainte-Luce-sur-Mer et est intervenante en milieu scolaire. Notre fils Alexandre commencera sa troisième année d’études dans un programme d’honneur en biochimie avec spécialisation en immunologie avec mineur en administration des affaires de l’Université d’Ottawa», confie M. Giroux, fier de ses racines familiales.

Beauport Express, membre du Groupe Québec Hebdo.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *