Communaute
18:58 13 novembre 2012 | mise à jour le: 13 novembre 2012 à 18:58 temps de lecture: 3 minutes

La Fondation de Lauberivière a besoin de 600 000 $

Au service de la Maison de Lauberivière qui offre de l’hébergement temporaire, de la soupe populaire, ainsi qu’un programme de réadaptation et de réinsertion sociale aux hommes et aux femmes dans le besoin, la Fondation de Lauberivière s’est fixé comme objectif d’amasser 600 000 $ dans le cadre de sa grande campagne annuelle de financement.

«Nous comptons encore cette année sur le support et la grande générosité de la population pour atteindre cet objectif. Pour nous aider, il suffit de téléphoner au 418 692-4248 ou visiter notre site Internet au www.lauberiviere.org pour effectuer un don en ligne. Des envois postaux seront aussi effectués dans plus de 250 000 foyers pour sensibiliser l’ensemble des gens de la grande région de Québec à notre cause», a souligné, ce midi, la directrice générale de la fondation, Manon Beaudoin, lors du lancement officiel de la campagne de financement.

Présenté sous le thème «À Lauberivière nous réchauffons le corps, le cœur et l’âme…», l’événement a donné lieu à la participation de l’un des patrons d’honneur de la fondation, l’archevêque de Québec, Mgr Gérald Cyprien Lacroix, qui a profité de l’occasion pour servir du bouillon en guise de geste symbolique posé envers les démunis.

Michel Blouin, président de la Caisse Desjardins du Centre-ville de Québec, partenaire majeur de la campagne, Martin Parent, vice- président du conseil d’administration de la fondation, et Éric Boulay, directeur général de la Maison de Lauberivière, étaient aussi présents à cette première activité officielle. Plus de 615 000 $ ont été récoltés, l’an dernier, par la fondation dans le cadre de cette importante souscription qui se poursuivra jusqu’au 31 janvier 2013.

142 000 repas à la soupe populaire

Depuis 1983, la Maison de Lauberivière offre des services d’hébergement temporaire, de soupe populaire, de réadaptation et de réinsertion sociale aux hommes et aux femmes dans le besoin. L’organisme offre annuellement près de 142 000 repas à la soupe populaire, 13 800 nuitées d’hébergement, 2 700 jours de présence en réinsertion sociale, 3 019 admissions au service de dégrisement et plusieurs autres services.

Selon l e directeur général de la Maison de Lauberivière, Éric Boulay, plus de 5 000 personnes par année fréquentent l’établissement situé sur la rue Saint-Paul, en basse-ville de Québec.

 

Groupe Québec Hebdo.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *