Communaute
12:59 12 octobre 2015 | mise à jour le: 12 octobre 2015 à 12:59 temps de lecture: 3 minutes

Nathalie Cloutier souhaite une chambre hyperbare pour son enfant autiste

FAMILLE. Éprouvée par la perte de son mari Éric Dubé, décédé d’un cancer en novembre 2014, Nathalie Cloutier entend s’inscrire à nouveau cette année au concours «Marchand de rêves» où elle avait atteint la finale comme participante du Beauport Express, l’an dernier. Cette fois, son rêve est de doter la maison familiale d’une chambre hyperbare pour améliorer la santé de son fils de 10 ans, Samuel, autiste et déficient intellectuel.

Lors de cette première participation, Mme Cloutier voulait offrir à son grand garçon de 14 ans, Jonathan, une chambre de rêve. C’était une façon pour elle de dire merci à un fils dévoué qui partage depuis toujours sa chambre avec son petit frère pour assurer une surveillance constante en raison des crises d’épilepsie de Samuel qui surviennent le plus souvent la nuit. Le coût d’installation d’une chambre hyperbare s’élève à plus de 25 000$, soit le montant qu’elle pourrait gagner au terme de la deuxième édition du concours «Marchand de rêves» de Beauport Express et TC Media.

Un conte de fées!

La famille a vécu toute une aventure par la suite et fait parler beaucoup d’elle en étant choisie à l’émission «On efface et on recommence» animée par Chantal Lacroix au Canal Vie. Plus de 80 personnes, entrepreneurs et ouvriers en construction, pompiers et policiers de Québec, ont mis l’épaule à la roue au mois d’août pour effectuer des réparations majeures à la maison et apporter des améliorations à l’aménagement extérieur du terrain.

«Nous avons été obligés de déménager dans le sous-sol de mes parents pendant un mois durant les travaux, mais quand nous sommes revenus à la maison, c’était comme un véritable conte de fées. Affaibli par la maladie, mon mari est décédé quelques semaines après, la paix dans l’âme en voyant comment des gestes de solidarité peuvent changer le monde», a confié au Beauport Express, la résidente de l’avenue Sainte-Thérèse.

La vie continue

Infirmière de soir en gériatrie depuis 15 ans auprès de personnes âgées, Mme Cloutier essaie, un an plus tard aujourd’hui, de s’organiser du mieux qu’elle peut avec ses deux garçons. Âgé de 15 ans, Jonathan vient d’être choisi dans une équipe de hockey élite midget espoir avec les Cyclones du Séminaire Saint-François. Son jeune frère va à l’école spécialisée L’Envol à Charlesbourg.

«La vie continue et ça va très vite avec une petite boule d’énergie comme Samuel. La fatigue est souvent au rendez-vous, mais j’ai la chance avec Jonathan de pouvoir bénéficier d’un peu de repos puisque Samuel fréquente deux fins de semaine par mois les maisons de répit d’Autisme Québec à Beauport et des Petites Lucioles à Limoilou», mentionne la mère qui espère bien voir se réaliser un autre rêve.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *