Communaute
13:34 1 juillet 2015 | mise à jour le: 1 juillet 2015 à 13:34 temps de lecture: 3 minutes

Exercice de communications d’urgence réussi pour les radioamateurs

SÉCURITÉ PUBLIQUE. Présenté pour une quatrième année consécutive au Centre de plein air de Beauport, l’exercice de communications d’urgence pour les radioamateurs, Field Day 2015, du Club Radio Amateur de Québec Inc. a connu tout un succès. Plus de 552 contacts radio avec d’autres stations localisées dans 48 états américains et trois provinces canadiennes ont alors été réalisés en phonie, télégraphie et modes de communications numériques.

«Selon le site de l’American Radio Relay League (ARRL) http://www.arrl.org/field-day-locator, 1621 emplacements semblables au nôtre ont été déployés par des radioamateurs en Amérique du Nord. Tous nos équipements radio étaient alimentés par une génératrice afin de simuler une perte du service commercial», souligne le coordonnateur de l’événement, Gaétan Trépanier, VE2GHO, de Beauport, qui compte plus de 35 ans de participation à ce type de rencontre.

Un total de 30 radioamateurs du club ont participé activement à l’événement et plusieurs radioamateurs de la région sont venus particulièrement pour les visiter.

«Une vingtaine de campeurs de passage au Pavillon Repentigny se sont informés au sujet de notre activité et nous avons appris que certains d’entre eux sont venus camper cette fin de semaine spécifiquement pour en apprendre davantage sur notre passe-temps. Nous les reverrons probablement au cours pour l’obtention du certificat de base donné chaque hiver par le club au Cégep Limoilou. Nous avons même eu la visite d’un radioamateur de Norvège en séjour dans sa belle-famille dans la région de Québec», ajoute M. Trépanier.

Sinistre et catastrophe naturelle

Le principal but de ce rendez-vous annuel est de mobiliser les radioamateurs de toutes les régions de l’Amérique du Nord afin qu’ils soient en mesure de déployer rapidement des installations de communications d’urgence en cas de sinistre ou de catastrophe naturelle.

«Le Fielday est toujours une excellente occasion de maintenir et favoriser les liens avec les autorités municipales et provinciales, ainsi qu’avec les intervenants de sécurité publique et civile en les invitant à visiter nos installations», note M. Trépanier en mentionnant que plusieurs radioamateurs du Québec ont réalisé des communications en appui à la Sécurité civile du Québec lors de catastrophes naturelles par le passé comme le déluge du Saguenay et la tempête de verglas.

Un fort potentiel

Lors de la préparation de cet événement, M. Trépanier a eu l’opportunité de constater, par un exemple simple, le fort potentiel que présente le bassin d’adeptes de la radio amateur en situation d’urgence. «Étant à la recherche d’un équipement pour compléter la station du club deux jours avant l’événement, j’ai reçu en moins de 12 heures quatre propositions de prêt pour cet équipement. Ceci donne un bon aperçu de ce qui pourrait se passer lors d’une situation d’urgence réelle».

Le Club Radio Amateur de Québec inc. est un organisme sans but lucratif reconnu par le Regroupement du loisir communautaire de Beauport et l’Unité responsable de la sécurité civile à la Ville de Québec. Pour plus d’information, visitez le site www.craq.qc.ca

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *