Communaute
16:31 21 septembre 2015 | mise à jour le: 21 septembre 2015 à 16:31 temps de lecture: 3 minutes

Les Sœurs Servantes du Saint-Cœur de Marie célèbrent leur 75e anniversaire

MISSION APOSTOLIQUE. Les Sœurs Servantes du Saint-Cœur de Marie souligneront leur 75e anniversaire de présence à Beauport avec la tenue de deux événements commémoratifs à l’église de La Nativité de Notre-Dame de Beauport et à la Maison provinciale de la congrégation sise au 37, avenue des Cascades, depuis l’arrivée des religieuses en 1940.

«Fondée à Paris en 1860, notre congrégation religieuse répond en 1889 à une demande d’œuvrer aux États-Unis, puis au Canada à Saint-Éphrem de Beauce en 1892. Par la suite, des sœurs viennent œuvrer à Limoilou avant d’acheter une propriété à Beauport où l’espace permet d’y transférer le noviciat et l’infirmerie. Depuis 1940, les sœurs vivent leur mission apostolique en s’impliquant dans l’éducation, les œuvres sociales et pastorales», souligne sœur Cécile Maguire, membre du comité organisateur des célébrations avec les sœurs Thérèse Couture, Henriette Bolduc, Denise Gagné et Réal Plante, laïc affilié à la congrégation.

Pour souligner ces 75 ans de présence à Beauport, les religieuses et leurs personnes affiliées lancent une invitation à la population de participer à une heure de prière mariale, le mercredi 7 octobre à 19h30 à l’église de La Nativité de Notre-Dame ou le jeudi 8 octobre à 13h30 à la chapelle de la Maison provinciale, 37, avenue des Cascades. Une collation prolongera ces rencontres fraternelles et permettra d’échanger de bons souvenirs.

«Il s’agira de beaux moments pour venir confier au Saint Cœur de Marie les intentions de notre Église, de nos paroisses et de nos familles. Quand la Sainte Vierge s’en mêle, les affaires vont bien», ajoute soeur Maguire en reprenant les paroles du Père François Jean-Baptiste Delaplace, fondateur de la congrégation, en collaboration avec Marie Moisan à Paris, en 1860.

Une mission importante à Beauport

Lors de son ouverture en 1940 à Beauport, le couvent comptait environ 400 religieuses, dont plusieurs se sont impliquées dans la communauté comme enseignantes au secondaire à l’Académie Sainte-Marie, la polyvalente la Seigneurie et au Pensionnat Saint-Cœur de Marie. Dans les œuvres sociales, on les retrouve au Centre d’action bénévole Aide 23, à Cuisine collective Beauport, à l’Ouvroir Saint-Vincent de Paul et au Centre ressources pour femmes de Beauport. En pastorale, elles participent à l’animation paroissiale et scolaire, à l’initiation sacramentelle, à la distribution de la communion au Centre hospitalier Saint-Augustin en plus de rendre visite aux personnes seules et d’offrir un accueil chaleureux au Centre de pastorale Sel et Lumière, une première au centre commercial Les Promenades Beauport.

Quelque 200 religieuses demeurent encore aujourd’hui au couvent de Beauport et plusieurs d’entre elles poursuivent la mission de la congrégation en oeuvrant dans des domaines comme le catéchuménat, la collaboration en liturgie, l’écoute téléphonique et l’aide aux personnes dans le besoin. Un lieu de réflexion nommé «L’Oasis des Cascades», ouvert à la population, a d’ailleurs été aménagé dans le couvent pour accueillir les gens qui sentent le besoin de faire le point dans leur vie en toute quiétude.

Fait à souligner, la congrégation représente un acteur économique important à Beauport, car elle procure de l’emploi à plus de 130 personnes laïques sur trois quarts de travail en raison de la présence de l’infirmerie.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *