Communaute
04:10 29 septembre 2015 | mise à jour le: 29 septembre 2015 à 04:10 temps de lecture: 4 minutes

«C’est par Dieu que passe le bonheur » – Jean Tremblay

RELIGION. Ardent défenseur de la place de la religion catholique dans l’espace public, le maire de la Ville de Saguenay, Jean Tremblay, a donné un témoignage de sa foi chrétienne à la neuvaine tenue au Sanctuaire diocésain de Sainte-Thérèse-de-l’Enfant-Jésus en affirmant que «c’est par Dieu que passe le bonheur et qu’il nous donne des signaux pour vivre dans la joie».

Devant une centaine de personnes qui s’étaient déplacées pour venir l’entendre, tôt le matin, à la messe de 7h célébrée par le recteur l’abbé Réjean Lessard, Jean Tremblay a confié dans son allocution d’une vingtaine de minutes que le Saint-Esprit s’occupait de tout pourvu que l’on respecte les dix commandements de Dieu, à commencer par l’amour de son prochain.

«Sainte-Thérèse, c’est l’amour. Quand tu aimes, tu as tout compris. J’ai toujours été fasciné par Sainte-Thérèse et j’ai vite compris que si tu te confies à Dieu tout ira bien, car c’est lui qui trace notre chemin», a souligné l’homme public de 66 ans qui dirige la Ville de Saguenay depuis novembre 2001.

Des convictions religieuses profondes

Invité par la Fondation Ste-Thérèse de Lisieux, le coloré personnage a profité de l’occasion pour rappeler des moments importants de sa jeunesse où après avoir vécu des années difficiles à l’école, il avait été pris en charge par un prêtre qui a littéralement changé sa vie.

«Mon père était un homme d’affaires prospère qui était souvent absent de la maison. Je me suis senti délaissé et cela s’est transposé à l’école où j’ai terminé souvent dernier de la classe et même doublé quelques années. C’est ce prêtre qui m’a éduqué par la suite et qui m’a permis d’entreprendre des études universitaires pour devenir notaire. J’ai toujours été attiré par l’Église et je crois que c’est le bon Dieu qui m’a envoyé des messages et qui m’a accompagné pendant les 20 ans que j’ai exercé cette profession ».

L’Église de demain

Durant la période de questions ouverte au public qui a suivi la messe, Jean Tremblay a été invité par un fidèle à émettre des commentaires sur l’Église actuelle et celle de demain. «L’Église a toujours connu des cycles et il est vrai que l’on vit aujourd’hui dans un creux. Ça ne pourra pas continuer comme cela pour toujours. Il faut être positif. J’admire beaucoup le pape François parce que tout ce qu’il dit est beau et vrai. Il est éclairé par le Saint-Esprit pour transmettre la parole de Dieu à travers le monde. Je suis certain qu’il fera une différence et que les jeunes mettront de plus en plus en pratique ses enseignements», a conclu l’orateur sous les applaudissements nourris du public. On ne peut plus heureux de sa présence à la messe du matin, le recteur Réjean Lessard a tenu à saluer le témoignage de M. Tremblay qu’il a qualifié «de beau message d’espérance dans un monde qui en a bien besoin ». Tenue cette année sous le thème «Le grand miracle Petite Thérèse », la neuvaine se poursuit jusqu’au jeudi 1er octobre. Pour plus d’information, visitez le site Internet http://petitetherese.org/fr/accueil .

Auteur de plusieurs publications, Jean Tremblay a écrit dernièrement un livre intitulé «Croire ça change tout» aux Éditions des Oliviers qui a figuré pendant une bonne période dès sa sortie parmi les premiers vendeurs des livres francophones sur le site Internet Amazone.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *