Communaute
14:51 12 mai 2014 | mise à jour le: 12 mai 2014 à 14:51 Temps de lecture: 3 minutes

Laurence Dubé lauréate du prix du pèlerinage Vimy

HISTOIRE DU CANADA – Pour son dévouement exceptionnel dans la communauté beauportoise, Laurence Dubé a été sélectionnée cette année parmi les 20 étudiants récipiendaires au Canada du prix du pèlerinage Vimy.

D’une valeur de plus de 2 500 $, ce prix consistait en un voyage éducatif de 9 jours à Vimy, en France, pour en apprendre davantage sur les efforts considérables déployés par le Canada lors de la Première Guerre mondiale.

«Organisé par la Fondation Vimy, ce séjour s’est présenté sous la forme de cours en salle et d’excursions pédagogiques journalières qui m’ont permis de visiter d’importants sites comme le monument commémoratif de la Crête de Vimy, la carrière Wellington, l’hôtel de ville d’Arras, le Louvre à Lens, le parc commémoratif de Beaumont Hamel et la tour de Ulster», souligne l’étudiante en première année en histoire et civilisation au Cégep de Sainte-Foy.

Pour mériter ce prix, Laurence avait soumis, alors qu’elle était étudiante en cinquième secondaire à la Seigneurie, une lettre de motivation au jury de la Fondation Vimy résumant les raisons pour lesquelles elle était digne de le recevoir.

Une adolescente très impliquée dans la communauté

Comme l’attribution de ce prix reconnait les actions faites par les jeunes qui font preuve de leadership dans leur milieu, la jeune Beauportoise y a mentionné qu’elle avait donné des cours d’anglais à des enfants de 6 -7 ans, présenté bénévolement un spectacle de musique dans une résidence de personnes âgées et un petit concert de Noël pour les enfants du CHUL de Québec.

À sa quatrième année dans le Corps de cadets 2480 Samuel-De Champlain, elle dit avoir acquis grâce à ce mouvement plusieurs bonnes qualités de leader comme la confiance en soi, la détermination et le bon esprit de décision. Membre de l’équipe de tir, ainsi que de la musique militaire, elle rappelle avoir défilé en tête de la parade pour le jour du Souvenir de Beauport et avoir reçu la médaille de la Légion Royale Canadienne qui souligne le civisme, la camaraderie et le service éminent aux cadets.

Impliquée dans le comité Amnistie internationale de son école pendant cinq ans, elle note aussi avoir fait du bénévolat dans une soupe populaire et distribué des coquelicots pour le jour du Souvenir.

Elle termine sa lettre en affirmant l’importance en tant que Canadiens et Canadiennes, «de se souvenir du rôle que notre nation a joué durant la Première Guerre mondiale, de se souvenir que nous avons réussi là où les forces françaises et britanniques avaient échoué et, le plus important, de se souvenir de ceux d’entre nous qui sont tombés au combat».

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *