Communaute
16:41 1 mai 2014 | mise à jour le: 1 mai 2014 à 16:41 temps de lecture: 3 minutes

Michel Couturier prend sa retraite après 50 ans de service

PROTECTION PUBLIQUE – Le Service de police de la Ville de Québec a perdu un de ses plus valeureux agents avec le départ à la retraite du sergent Michel Couturier après plus de 50 ans de service.

C’est avec un pincement au cœur que le policier de 70 ans demeurant à Beauport a dit au revoir à ses collègues et quitté la centrale du parc Victoria où il travaillait depuis 30 ans au service de la détention, après avoir effectué de la patrouille pendant les 20 ans premières années dans le secteur de Limoilou où il a grandi.

Entré au service de la police en avril 1964, Michel Couturier a remémoré plein de souvenirs lors de cette dernière rencontre en soulignant qu’il avait connu les patrouilles à pied et les téléphones sur les poteaux à tous les deux ou trois coins de rue à une époque où il gagnait 65 $ par semaine.

Des événements marquants

À la question à savoir quels événements avaient été les plus marquants dans sa carrière, le policier a mentionné le samedi de la matraque en octobre 1964 lors de la visite de la reine Élizabeth II à l’Assemblée nationale, six mois seulement après son entrée en fonction, la grosse émeute de 1998 à Place D’Youville où des autos de police ont été brûlées, le Sommet des Amériques en avril 2001, les Fêtes de la Saint-Jean-Baptiste et les manifestations du printemps érable.

Michel Couturier a ajouté n’avoir jamais eu peur dans le cadre de son travail et n’avoir jamais rien conté de ce qui se passait au poste de police aux membres de sa famille. Il a toutefois noté qu’au cours des dernières années, il était souvent dangereux de travailler lorsque surviennent des problèmes de violence conjugale.

Celui qui a aussi été chauffeur et garde du corps de l’ancien maire Jean-Paul L’Allier, pendant deux ans, a rappelé également que ces journées de 15 à 20 heures étaient bien longues.

«M. L’Allier était un bon politicien qui aimait beaucoup être sur le terrain pour rencontrer les gens et participer à des activités publiques. Les journées débutaient tôt et se terminaient tard parce qu’il fallait bien le suivre partout où il allait».

Un adepte de course à pied

Après toutes ces années dans la police, Michel Couturier a décidé de partir à la retraite pour apprécier encore plus de bon temps avec les membres de sa famille, voyager et continuer à faire de l’activité physique comme de la course à pied, un sport auquel il aura maintenant le loisir de s’adonner quand il le voudra.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *