Communaute
18:01 19 mai 2014 | mise à jour le: 19 mai 2014 à 18:01 temps de lecture: 3 minutes

Quand des clichés relient des générations

PERSÉVÉRANCE SCOLAIRE – Neuf étudiants de l’école secondaire de la Seigneurie ont vécu des moments inoubliables avec des personnes âgées, au cours des derniers mois, dans le cadre du projet «L’héritage d’un peuple en photo».

Cette initiative était présentée pour une deuxième année d’affilée par le Comité de persévérance et de réussite scolaire de Beauport. Invités à apprendre les rudiments de la photographie lors de divers ateliers animés par la photographe professionnelle Manon Dumas, ces étudiants ont pu découvrir le fonctionnement de la caméra, l’éclairage et le travail en postproduction.

«Passionnée de son métier et de l’être humain, Mme Dumas a su enseigner aux jeunes comment saisir le plus beau de chaque personne. La photographie a alors servi de prétexte exceptionnel pour créer des rencontres entre les générations, car les jeunes se sont rendus dans les milieux de vie de personnes âgées afin de faire de superbes portraits et en apprendre plus sur leurs histoires», souligne Émilie Vaillancourt, intervenante d’Intègr’action jeunesse impliquée dans ce projet.

Des échanges empreints de douceur

Dans le cadre de leurs sorties de prises de vues, les apprentis photographes ont visité des fermières artisanes de Beauport au Centre de loisirs Monseigneur-De Laval, ainsi que des personnes qui auraient pu être leurs grands-parents à l’Auberge des aînées et à la résidence Le Château Vert dans le quartier Giffard.

«De beaux échanges empreints de douceur et d’écoute ont eu lieu lors de ces rencontres», ajoute Émilie Vaillancourt, dont les propos ont été renchéris par la jeune photographe Stacy Proteau à l’occasion du vernissage.

«J’ai vraiment beaucoup aimé ce que j’ai pu réaliser comme photos. J’ai aussi adoré les contacts avec les personnes âgées et les discussions que j’ai eues avec elles. C’est un projet formidable que je n’oublierai pas», a commenté l’étudiante de troisième secondaire.

Le succès de cette deuxième édition a été rendu possible grâce à l’appui de plusieurs partenaires parmi lesquels figurent la Caisse Desjardins de Beauport, Fusion Jeunesse, l’Approche territoriale intégrée Giffard-Montmorency, la Table d’actions préventives jeunesse de Beauport, la Conférence régionale des élus de la Capitale-Nationale, la Fondation Mathieu-Lafond, Service-Canada, le Carrefour jeunesse-emploi Montmorency et Intégr’action jeunesse, dont la mission est de favoriser la réussite éducative chez les jeunes âgés de moins de 24 ans qui sont principalement à risque de décrocher ou qui ont abandonné l’école.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *