Communaute
16:46 8 octobre 2014 | mise à jour le: 8 octobre 2014 à 16:46 temps de lecture: 3 minutes

Intègr’action jeunesse, un plus pour la réussite éducative

PERSÉVÉRANCE SCOLAIRE. Intègr’action jeunesse a poursuivi avec succès, au cours des 12 derniers mois, sa mission de favoriser la réussite éducative chez les jeunes âgés de moins de 24 ans à risque de décrocher ou qui ont abandonné l’école.

C’est ce que révèle le rapport annuel 2013-2014 de cet organisme communautaire de Beauport, initiateur de six projets de persévérance scolaire et deux autres visant le retour à l’école qui ont rejoint directement 184 jeunes du secondaire identifiés à risque de décrocher, quelque 120 jeunes du primaire, 24 jeunes décrocheurs et 55 parents.

Le projet «L’Entracte» de l’école secondaire de la Courvilloise, proposant deux locaux propices à des jeux de tables et de société, ainsi qu’à des discussions entre amis dans une atmosphère conviviale, a permis à lui seul de rejoindre une quarantaine de jeunes par midi.

«Sur l’ensemble des projets, trois étaient de nouvelles initiatives, «Note Expression», «Décore ta vie» et «Fabrique tes IDEO» avec le volet «skateboard et «longboard » qui s’est avéré une véritable occasion pour les ados de valider leurs intérêts et leurs habiletés pour le travail manuel en créant leur propre planche», souligne le président Claude St-Jean.

Des jeunes passionnés

Plus qu’un projet de motivation scolaire, ce volet original réalisé à l’atelier d’ébénisterie du Carrefour jeunesse-emploi Montmorency (CJEM) a aussi convié les jeunes à développer leurs qualités entrepreneuriales à travers des actions concrètes visant la promotion et la vente de leurs produits par la tenue de kiosques dans diverses écoles de la région.

«C’est la première fois que je voyais des jeunes ne pas vouloir prendre de pause, tant ils étaient passionnés par leur travail», ajoute Véronique Loubier, intervenante sociale et coordonnatrice des projets en persévérance scolaire.

En plein essor

Le plan financier d’Intègr’action jeunesse a permis cette année l’embauche de deux employés à temps plein agissant à titre d’agente à la persévérance scolaire, Émilie Vaillancourt et Marie-Ange Niwemugeni, qui sont venues s’ajouter à Émilie Dubé-Richard, intervenante, et Ludovick Normand, chef cuisinier à la Table est mise.

«Nos statistiques démontrent que 90% des jeunes qui participent à nos projets terminent leur année scolaire et 82% de ces derniers poursuivent leurs études l’année suivante. Des 18 jeunes décrocheurs accompagnés en 2013-2014 dans le cadre du projet «J’Accroche», 13 ont réalisé un retour sur les bancs d’école ou sont en voie de le faire», note pour sa part, Sonia Noël, directrice générale du CJEM.

En ce qui concerne 2014-2015, la prochaine année s’annonce tout aussi remplie, car deux nouvelles initiatives seront mises de l’avant à l’Académie Sainte-Marie, soit un local L’Entracte et le projet «Recycle ton bicycle». Selon Mme Noël, le tout sera supporté par de nouveaux partenaires financiers, dont Postes Canada et la Fondation des Canadiens de Montréal.

270 000 $ proviennent de partenaires essentiels

Conférence régionale des élus de la Capitale-Nationale

Caisses Desjardins de Beauport et de l’Île d’Orléans

Telus

La Fondation Québec jeunes

Azimut Santé

La Table Prévention jeunesse Beauport

L’Approche territoriale intégrée Giffard/Montmorency

La Corporation de développement communautaire de Beauport

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *