Communaute
20:50 17 décembre 2013 | mise à jour le: 17 décembre 2013 à 20:50 temps de lecture: 3 minutes

L’expression créative peut aider les personnes atteintes de schizophrénie

Pathologie complexe qui affecte le processus de la pensée, caractérisée par des idées délirantes ou un comportement étrange, la schizophrénie peut compromettre les relations avec les autres et la participation aux activités quotidiennes. L’expression créative peut aider les personnes qui en sont atteintes.

«La photographie, la peinture, la musique ou la poésie peuvent constituer des outils fondamentaux pour retrouver un équilibre chez des personnes schizophrènes. Pour d’autres, le sport et l’activité physique permettent de conserver une sensation de bien-être. C’est bien souvent l’association de médicaments et d’autres approches qui permettent d’entamer un processus d’amélioration. Les personnes peuvent alors mieux composer avec l’effet de la maladie sur leur vie», souligne le docteur Marc-André Roy, psychiatre à l’Institut universitaire en santé mentale de Québec.

Rencontré à son milieu de pratique dans le cadre de la campagne nationale visant à démystifier la schizophrénie auprès du public, le docteur Roy note que la plupart des gens atteints de schizophrénie ou d’autres troubles psychotiques mènent une vie paisible et participent à la société comme citoyen de façon pleine et entière.

«Il est malheureux d’entendre parler de la schizophrénie dans les médias surtout quand il y a des mauvaises nouvelles, une catastrophe. Mais la réalité est tout autre. Il y a bien des personnes qui s’occupent d’eux-mêmes et ont une vie sociale et artistique», mentionne le psychiatre qui mentionne comme exemple les succès obtenus par le programme de soutien «Vincent et moi» développé depuis plusieurs années à l’Institut universitaire en santé mentale de Québec.

Apprendre à gérer la maladie

Selon le docteur Roy, il est important de comprendre que, bien que la schizophrénie soit perturbante et effrayante, cela ne signifie pas nécessairement que les malades ne peuvent pas avoir une bonne qualité de vie et souvent même une vie professionnelle. Comme toutes les personnes atteintes d’une maladie de longue durée ou récurrente, les personnes souffrant de schizophrénie peuvent apprendre à gérer leurs troubles et à continuer à laisser la vie suivre son cours.

«Parallèlement aux traitements médicamenteux, apprendre à gérer la schizophrénie grâce à la thérapie par la parole peut également s’avérer bénéfique et les groupes d’entraide constituent également une source d’information précieuse. Il est important de recevoir un diagnostic et un traitement en temps opportun pour assurer la prise en charge optimale des symptômes», ajoute le docteur Roy qui invite les Canadiens aux prises avec cette maladie et leurs aidants à visiter le site http://www.schizophrenia24x7.ca/fr .

 

 

Psychiatre à l’Institut universitaire en santé mentale de Québec, le docteur Marc-André Roy pose ici près d’une œuvre réalisée dans le cadre du programme artistique «Vincent et moi».  (Photo Michel Bédard)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *