Communaute
15:28 15 novembre 2013 | mise à jour le: 15 novembre 2013 à 15:28 temps de lecture: 2 minutes

Trois millions de jeux de société pour Les Éditions Gladius

L’histoire à succès se poursuit pour Les Éditions Gladius qui viennent de franchir le cap des trois millions de jeux de société conçus et fabriqués au Québec depuis 17 ans.

Le fondateur Pierre Samson de Beauport était bien loin de se douter en 1996 que la jeune entreprise initiée dans le sous-sol de sa maison deviendrait le plus important manufacturier de jeux de société au Canada.

«Au début, j’étais heureux de vendre 3 000 jeux par année, mais aujourd’hui on assemble autour de 5 000 jeux par jour et près de 600 000 unités par année. Nous avons la chance de concevoir au Québec des jeux mettant en vedette les personnages les plus populaires au monde et même si le jeu valorise des personnages internationaux, le concept, lui, est québécois et chacune des étapes de conception et de fabrication est faite chez nous. Aujourd’hui, ce sont plus de 3 000 000 de jeux qui ont été conçus et fabriqués à notre usine du boulevard Sainte-Anne, à Beauport », souligne fièrement le président de l’entreprise.

Une grosse année en 2013

L’entreprise a connu une de ses plus grosses années en 2013 avec la production de près d’une quarantaine de nouveautés parmi lesquelles on note la nouvelle collection de Barbie, le jeu d’application Internet «Cut the Rope», Fraisinette, Toupie et Binou, ainsi que le cahier d’activités Atchoum.

«Les plus populaires jusqu’à présent sont sans aucun doute les jeux «Devenez magicien avec Luc Langevin», «On connaît la chanson, volume 2» et «La Question Impossible» sur les habitudes de vie et d’achat des gens, dont les réponses sont toutes plus loufoques les unes que les autres», mentionne M. Samson, tout en ajoutant que Gladius distribue également les produits «Amuze jeux et jouets» mettant en évidence les fameux lutins de la légende des lutins de Noël.

 

Beauport Express, membre du Groupe Québec Hebdo.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *