Société
20:46 16 octobre 2017 | mise à jour le: 16 octobre 2017 à 20:46 temps de lecture: 3 minutes

Une vie rêvée autour du monde

VOYAGE. Le 28 septembre 2016, Martin Readman, un entrepreneur général, et Annie Jomphe, une designer intérieur, ont quitté le Québec pour voyager avec leurs trois enfants. Plus d’un an plus tard, la famille a visité huit pays. Récit d’une aventure inoubliable. 

La famille Readman-Jomphe vit un rêve.

(Photo gracieuseté – Famille Readman-Jomphe)

Au cours des dernières années, le travail a pris énormément de temps dans leurs vies, à un tel point qu’ils ne voyaient «pas beaucoup» leurs enfants: Walace, Betsy et Nelson, âgés respectivement de 9, 7 et 6 ans.

L’itinéraire a débuté au Lac Champlain, au sud de Montréal. Le quintuple a descendu les États-Unis jusqu’à Miami, traversé les Bahamas, naviguer jusqu’en Haïti et en République Dominicaine avant de poursuivre son chemin dans la mer des Caraïbes.

«Les premiers mois furent marqués par de nombreux ajustements. Il a fallu 6 mois avant de se sentir pleinement en confiance et de trouver une certaine routine», explique la mère, native de Charlesbourg. Son mari vient quant à lui de Beauport.

Puis, pendant deux mois, les nomades ont laissé leur voilier au Honduras en raison de la saison des ouragans. Qu’ont-ils fait? Plage? Repos? Pas du tout! Bien accueillie dans une petite communauté, la famille leur a appris l’anglais et d’autres connaissances.

«Ces gens-là vivent dans des conditions de vie extrêmement difficiles. Malgré la pauvreté et la criminalité, ils ont un cœur en or. Ce fut très enrichissant malgré tout ce que nous avons pu voir», raconte Mme Jomphe, en sous-entendant les cadavres qui gisaient dans la rue et les coups de feu entendus. 

L’école et le boulot

La mère avait fondé Mini maison signée Sitka six mois avant de prendre le large, un projet qu’elle compte faire grandir à moyen ou à long terme. En voyage, elle gère un blogue racontant les péripéties et aventures familiales (http://martanietcie.ca).

Pour ce qui est de l’éducation de leurs rejetons, les parents prennent ce volet en charge, promet-elle. «Nous les avons sortis du système scolaire. Nous faisons l’école à la maison, n’ayant pas de compte à rendre à qui que ce soit. Nous leur apprenons principalement le français et les mathématiques.»

Projets futurs

Décidément, les projets ne manquent pas au sein du clan Readman-Jomphe. Au mois de novembre, le plan est de remonter à Puerto Rico et à Saint-Martin afin d’aider les gens dans le besoin, fortement touchés par les ouragans Irma et Maria.

«Ce n’est pas encore confirmé. Nous aimerions aider à reconstruire sans remettre nos vies en danger», a confié celle qui entend se rabattre sur Cuba, les Îles Caïmans ou la Jamaïque si Dame Nature vient contrecarrer leurs plans.

Aussi, quand leur voilier sera vendu, les parents prévoient acheter un autobus scolaire et le transformer en véhicule récréatif (VR) pour visiter le Canada et les États-Unis de fond de comble.

«Lorsque les enfants seront au secondaire, ils iront à l’école traditionnelle. Nous aimerions trouver un endroit où nous installer», conclut-elle. 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *