Société
18:49 13 mai 2015 | mise à jour le: 13 mai 2015 à 18:49 temps de lecture: 3 minutes

Pétition contre la vitesse excessive et les camions lourds

SÉCURITÉ. Une pétition signée par 115 résidents de la rue Francheville et de l’avenue du Sous-Bois a été déposée, hier soir, à la séance du conseil d’arrondissement de Beauport. Le document fait part aux autorités concernées de l’urgence de prendre des mesures permanentes pour faire respecter la limite de vitesse de 30km/h et l’interdiction de circulation aux camions lourds sauf pour les livraisons locales.

«Il va falloir des interventions rapidement avant qu’un accident malheureux se produise dans la portion située entre le boulevard Sainte-Anne et la rue Côte d’Azur de ce secteur résidentiel. Le but premier de la pétition est de faire réduire la vitesse des automobilistes sur Francheville, une rue partagée voiture/vélo où il est très dangereux de circuler de façon sécuritaire. Un des signataires m’a dit que des autos passaient tellement vite qu’il avait de la misère à se rappeler de leur couleur!», souligne Hélène Bergeron qui a fait part de ses inquiétudes aux élus de l’arrondissement.

À titre de porte-parole des signataires, Mme Bergeron a remis la pétition à la présidente de l’Arrondissement, Marie France Trudel, en affirmant que tous les jours, la côte de la rue Francheville, au coin de l’avenue du Sous-Bois, prenait les allures d’une rampe de lancement tant on y constatait des vitesses hallucinantes, du bruit et des accélérations infernales.

Les piétons et les cyclistes en danger

Précisant que les excès de vitesse étaient plus souvent remarqués le matin et lors du retour au travail, Mme Bergeron a aussi déploré la multitude de camions de livraison, de bétonnières, remorques, fardiers et 10 roues qui circulent allègrement dans ces rues sans aucune livraison locale.

«Notre secteur est totalement résidentiel. Les parents sont très inquiets pour la sécurité de leurs enfants. Ils disent tous qu’il est très dangereux de s’y promener à pied, en vélo ou avec les enfants en poussette, surtout qu’il n’y a aucun trottoir. Des opérations radar ont été effectuées dans le passé, mais force est de constater que les résultats ne sont pas au rendez-vous. La sécurité et la tranquillité dans notre secteur, c’est notre droit», ajoute Mme Bergeron en rappelant que la rue Francheville s’avère une voie d’accès direct pour les cyclistes au stationnement de la piste cyclable du Corridor du Littoral sur le boulevard Sainte-Anne.

Implication citoyenne suggérée

Après avoir pris connaissance de la pétition, Mme Trudel et la conseillère municipale du secteur, Julie Lemieux, ont mentionné que ce dossier sera transmis rapidement au technicien en circulation de l’arrondissement pour analyse et qu’une surveillance policière accrue sera demandée pour faire respecter la réglementation.

Les deux élues ont aussi profité de l’occasion pour inciter les résidents du secteur à noter les numéros de plaques d’immatriculation des conducteurs fautifs et les faire parvenir avec leurs plaintes au bureau d’arrondissement.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *