Société
11:30 6 septembre 2015 | mise à jour le: 6 septembre 2015 à 11:30 Temps de lecture: 4 minutes

Pierre Brouard pédale vers la Gaspésie pour le petit Samuel

ENTRAIDE. Les premiers coups de pédales sont donnés pour Pierre Brouard. Ce cycliste au grand cœur est parti de Beauport pour compléter une expédition, afin de venir en aide au petit Samuel. Il a entrepris de faire le tour de la Gaspésie pour amasser des fonds destinés à financer les soins particuliers requis par cet enfant malade.

Grand prématuré né en novembre 2012, Samuel Marquis a subi des lésions au cerveau à la suite d’une césarienne urgente. L’opération a été nécessaire en raison de l’inversion de l’influx sanguin dans le cordon ombilical de son jumeau Philippe. Une semaine après leur naissance provoquée, Philippe est décédé de complications. Le lendemain du décès, Samuel a contracté une méningite à l’hôpital qui a détruit 70% de son cerveau. Il est depuis ce jour atteint de la paralysie cérébrale.

Le diagnostic des médecins était peu réjouissant. Les parents de Samuel ont été avisés qu’il faudrait s’attendre à ce que l’enfant ne puisse jamais marcher ni parler. Devant l’ampleur du défi qui s’annonçait, il a été décidé que la maman Nathalie Morin allait quitter son travail afin de se dédier entièrement à son fils handicapé. L’intention est de permettre à Samuel d’atteindre le maximum de son potentiel.

C’est ici qu’intervient Pierre Brouard, avec son expédition à vélo. Il souhaite recueillir des fonds pour aider les parents du petit Samuel à défrayer les coûteux traitements non couverts par le régime public d’assurance-maladie. C’est le mandat qu’il se fixe dans son périple de 1200km vers la Gaspésie. Pour lui, il s’agit d’une façon de redonner à son prochain pour la chance qu’il a eue d’être en pleine santé.

Rouler pour une cause

L’idée de faire du kilométrage au profit d’une cause remonte à 2013 pour cet infirmier en psychiatrie à l’Institut universitaire en santé mentale de Québec (IUSMQ). Pierre Brouard a alors effectué en duo une expédition à vélo de 800km aller-retour reliant Beauport au Vermont. Il avait recueilli des dons pour soutenir une collègue gravement malade. L’infirmière est décédée d’un cancer fulgurant à l’âge de 30 ans.

«Ce périple fut celui de la générosité et du sentiment d’une grande humanité des gens rencontrés au hasard de la route. J’en garde un souvenir ému et impérissable. L’aventure m’a inspiré et donné le goût de revenir à la charge pour une cause», confiait dans une précédente entrevue celui qui a aussi pédalé au marathon Clara Hugues «Québec et Clara roulent pour la cause», afin de démystifier les préjugés en santé mentale.

M. Brouard se dit encouragé par le fait que déjà 18 000$ ont été amassés. La somme a contribué à l’acquisition d’une chambre hyperbare. Ses dernières conversations avec la mère de Samuel font état d’amélioration des capacités et de la qualité de vie du petit garçon. «Son tonus musculaire est susceptible de lui permettre de se déplacer à quatre pattes. Les parents sont encouragés des progrès de leur fils, réalisés grâce à cet accessoire combiné à des thérapies spécifiques. Toutefois, ces traitements sont coûteux et c’est l’objectif de mon périple que d’aider à atténuer les factures», lance le cycliste qui s’en remet à la générosité et à la solidarité collective.

Pour information et faire un don : www.aidonssamuel.com

Troubles

Principaux problèmes avec lesquels Samuel doit composer au quotidien :

-Développement moteur évalué à 6 mois d’âge et manque de tonus (hypotonie).

-Développement cognitif évalué à 12 mois d’âge lié à une atteinte aux deux lobes pariétaux du cerveau.

-Troubles visuels combinés (strabisme et hypermétropie).

Nécessités

Plusieurs traitements non couverts :

-Physiothérapie de type Médek (450$/mois);

-Physiothérapie Padovan (900$/mois);

-Thérapies intensives de stimulation en ergothérapie et en orthophonie (1500$/mois)

-Traitements d’oxygénothérapie en chambre hyperbare (achat réalisé 25 000$).

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *