Société
17:02 3 juin 2015 | mise à jour le: 3 juin 2015 à 17:02 temps de lecture: 4 minutes

La poussière de la Carrière René St-Pierre au coeur des préoccupations

ENVIRONNEMENT. Voyant arriver les belles journées d’été où ils seront encore incapables de respirer de l’air sain sur leurs propriétés en raison des nuages de poussière qui se dégagent régulièrement de la Carrière René St-Pierre, près d’une centaine de résidents voisins ont exigé, hier soir, que des mesures d’atténuation efficaces soient mises de l’avant par l’entreprise exploitant ce site pour améliorer leur qualité de vie.

Réunis au Centre communautaire des Chutes dans le cadre d’une rencontre d’information présentée par le Regroupement de citoyens-sauvegarde de l’environnement du secteur Villeneuve, les résidents ont profité de l’occasion pour émettre des commentaires et des suggestions afin d’améliorer la situation qui perdure depuis plusieurs années.

Si des résidents ont souligné qu’ils avaient l’impression de revivre la poursuite des gens du quartier Montmorency contre Ciment St-Laurent qui a pris plus de 15 ans à se régler, d’autres ont émis la possibilité de profiter au maximum des instances gouvernementales et des mécanismes de contrôle mis à la disposition des citoyens pour répondre aux plaintes et obliger des entreprises à respecter la réglementation en vigueur dans les domaines de l’environnement, de la santé et de la sécurité publique.

«Quand on est en vacances l’été, c’est impossible de s’asseoir dehors sur notre terrain tant il y a de la poussière dans l’air. J’ai un jeune qui saignait constamment du nez. Quand il est parti de la maison pour vivre ailleurs, ses problèmes de santé ont cessé. C’est pour vous dire l’importance du problème que nous vivons près de cette carrière», a mentionné une des participantes à cette soirée d’information.

Parmi les solutions proposées par les citoyens, l’installation d’un tuyau d’eau propulsant des jets continus dans les airs pour arroser l’ensemble du site afin d’éliminer les nuages de poussière a été fortement appuyée.

Les ministres Barrette et Heurtel sensibilisés

Invité à prendre la parole, l’attaché politique du député provincial de Montmorency Raymond Bernier, Michel-Éric Castonguay, responsable de ce dossier au bureau de comté, a tenu à informer les résidents que le ministre de l’Environnement, David Heurtel, et le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, avaient été sensibilisés à la mise sur pied du regroupement et aux nombreuses préoccupations des citoyens du secteur exaspérés par le bruit, la poussière, la circulation intense de camions lourds et les fortes vibrations générées par les opérations de dynamitage de l’entreprise Carrières Québec . Informée des problèmes vécus dans ce secteur depuis plusieurs années, la direction de la Santé publique a décidé de rencontrer l’ensemble des résidents en juillet dans le cadre d’une journée d’information.

Un plan d’action sur six à 12 mois

Poursuivant son objectif de prendre les moyens nécessaires pour contrer les nuisances des opérations de la Carrière René St-Pierre, de l’entreprise Carrières Québec et du site de dépôt à neige de la Ville de Québec sur la qualité de vie, les effets sur la santé et la valeur foncière des propriétés, le nouveau regroupement a mis sur pied un plan d’action qui s’échelonnera sur une période de six à 12 mois.

«La forte participation des citoyens à cette deuxième soirée d’information est un gros pas en avant. Un groupe comme cela c’est beaucoup plus fort que seulement quelques personnes», a souligné l’animateur de la rencontre, Philippe Lauzon, membre du comité exécutif du regroupement qui a invité les gens à une implication citoyenne significative.

Pour demeurer informer des actions du regroupement, apporter des suggestions, faire une plainte ou diffuser des photos, les citoyens sont invités à visiter régulièrement le site Internet http://www.sauvegarde-environnement-villeneuve.blogspot.ca/  .

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *