Société
18:48 11 novembre 2015 | mise à jour le: 11 novembre 2015 à 18:48 temps de lecture: 3 minutes

Une plantation d’arbres menace les percées visuelles sur le fleuve

ENVIRONNEMENT. Près d’une dizaine de citoyens demeurant sur le plateau surplombant le secteur sud du quartier Montmorency ont signifié leur désagréable surprise, hier soir, aux élus de l’arrondissement de Beauport à propos de la plantation de plusieurs arbres dans la côte du Cimetière qui menaceront les percées visuelles sur le fleuve au cours des prochaines années.

Informés que la Ville de Québec désirait verdir le quartier dans le cadre de l’ensemble des travaux importants de réfection réalisés sur l’avenue Ruel, ces résidents de l’avenue de l’Obiou et du boulevard François-Xavier qui bénéficient d’une vue exceptionnelle sur le fleuve ont été déçus de constater que des érables pouvant atteindre de 30 à 50 pieds de hauteur avaient été plantés en face de leurs propriétés.

«On nous avait dit à une rencontre du Conseil de quartier des Chutes-Montmorency que ce serait seulement des arbustes de petite taille, mais là on va nous cacher notre panorama. C’est assez frustrant. La valeur de revente de nos maisons va certainement diminuer», a exprimé une résidente du secteur.

«Il n’y a jamais eu d’arbres aux abords de cette côte en 50 ans. Je pense bien qu’avec les opérations de déneigement lors des tempêtes en hiver, ces arbres seront brisés et ne résisteront pas très longtemps. Ce serait préférable de les mettre ailleurs», a ajouté Maude Soucy qui demeure sur l’avenue de l’Obiou.

Même son de cloche de la part d’un autre résident du secteur qui propose que des correctifs soient apportés rapidement en déracinant ces arbres avant qu’ils soient rendus trop grands.

Possibilité d’un compromis

Interpelée dans ce dossier, la conseillère municipale Julie Lemieux a expliqué que cette suggestion de plantation d’arbres avait été soumise par des citoyens du secteur au Conseil de quartier, mais qu’elle n’avait pas été informée ensuite par le service de l’Environnement de la Ville de Québec du type d’arbres qui serait utilisé à cet endroit.

«Un de nos objectifs est de verdir davantage le quartier Montmorency tout en ayant dans la mire de réduire le bruit causé par l’autoroute Félix-Leclerc et les possibilités d’éboulis dans la falaise. Tout le monde a été de bonne foi dans ce dossier. Ce sera difficile de revenir en arrière, mais on essaiera de trouver un compromis», a déclaré Mme Lemieux.

Un propriétaire de longue date du boulevard François-Xavier, Paul-André Blouin, a profité de son intervention pour mentionner que les gens du secteur étaient prêts à collaborer avec la Ville pour favoriser une belle qualité de vie aux résidents du plateau.

«Il faudrait penser aussi à aménager une voie piétonnière sécuritaire, car il y a beaucoup de personnes qui viennent se promener à cet endroit pour voir le fleuve et il n’y a même pas de trottoir!». Mme Lemieux lui a suggéré de proposer cette idée pour étude à une prochaine rencontre du Conseil de quartier.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *