Société
19:22 29 décembre 2014 | mise à jour le: 29 décembre 2014 à 19:22 Temps de lecture: 2 minutes

La Corporation de développement communautaire de Beauport poursuit sa mission éducative

AUSTÉRITÉ. La Corporation de développement communautaire de Beauport (CDCB) a poursuivi, dernièrement, sa mission d’éducation populaire et d’animation du milieu en invitant le sociologue et chercheur à l’Institut de recherche et d’information socio-économique, Francis Fortier, à parler d’austérité et de néo-libéralisme dans le cadre des «Rendez-vous Inter Com».

Plus d’une soixantaine de personnes ont participé à ce déjeuner-causerie présenté au Centre de loisirs Monseigneur-De Laval où le conférencier a su captiver l’auditoire par l’accessibilité de son propos sur les dessous de l’austérité en abordant les stratégies gouvernementales et la fiscalité, les structures et tous les milieux touchés par ces politiques, le déficit zéro et les impacts économiques pour la classe moyenne et les organisations.

«Cet événement a connu un vif succès dans les cercles du milieu communautaire à Beauport. La corporation se doit de poursuivre avec de telles activités sa mission d’éducation populaire et d’animation du milieu», a souligné son directeur, Jacques Bellemare, au terme de la conférence.

Une pièce maîtresse

Selon l’agent de développement à la CDCB, André Hébert, cette formule de rencontres est primordiale pour les membres de la cinquantaine d’organismes communautaires qui bénéficient des services offerts par la corporation.

«Les «Rendez-vous Inter Com» sont une pièce maitresse issue de la planification stratégique de la CDCB pour soutenir la participation démocratique des membres et l’animation de la vie associative», a ajouté M. Hébert tout en annonçant qu’il quittait ses fonctions au sein de la corporation.

Retraité de la Division de la culture, du loisir et de la vie communautaire de l’arrondissement de Beauport où il a travaillé une trentaine d’années, notamment comme responsable du développement social, M. Hébert a par la suite œuvré à temps partiel pendant plusieurs mois pour la corporation afin de faire avancer des dossiers importants visant à assurer son développement dans divers domaines.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *