Société
21:10 12 mars 2014 | mise à jour le: 12 mars 2014 à 21:10 temps de lecture: 1 minutes

La dure réalité des camionneurs

À ses débuts il y a plus de 30 ans, Richard Labranche, un camionneur de métier de Beauport, gagnait beaucoup d’argent. Il n’avait pas à remplir les fameuses fiches journalières du chauffeur, qui restreignent les heures de conduite. Sauf qu’il lui arrivait aussi d’être sur la route avec son camion le jour de Noël ou lors de l’anniversaire de l’un de ses enfants. Le métier de camionneur en est un de sacrifices.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *