Société
18:25 15 août 2013 | mise à jour le: 15 août 2013 à 18:25 temps de lecture: 3 minutes

Corvée internationale sur les berges de la rivière Beauport

Le parc linéaire de la rivière Beauport a profité d’une vaste opération d’aménagement et de nettoyage, toute la journée de jeudi, alors qu’une délégation de scouts provenant de plusieurs pays participait à une activité écoresponsable dans le cadre du rendez-vous Moot Canada 2013.

Originaires d’Argentine, d’Australie, du Brésil, d’Égypte et de divers pays d’Europe, les 84 scouts âgés de 15 à 25 ans ont travaillé sur les berges de la rivière Beauport. L’intervention était menée sous la supervision du Groupe éducation et écosurveillance de l’eau (G3E) conjointement avec le Conseil de bassin de la rivière Beauport (CBRB), qui ont profité de la collaboration de la Ville de Québec et de l’Arrondissement Beauport qui ont fourni les végétaux et le matériel requis pour la corvée.

«Notre intervention s’inscrit dans le Plan de développement du parc linéaire de la rivière Beauport. Les scouts ont été répartis en quatre groupes afin de réaliser quatre actions complémentaires, soit : la plantation pour fermer les sentiers improvisés par certains marcheurs; la plantation à l’approche de passerelles retirées; l’arrachage d’un roseau commun (phragmite) sorte d’herbe haute envahissante; et le nettoyage du lit et des berges du cours d’eau», expliquent Catherine Ferland, coordonnatrice aux communications pour le G3E, et Mathieu Denis, directeur du CBRB.

Les végétaux privilégiés pour la plantation sont des espèces indigènes, qui se retrouvent déjà dans le couvert boisé qui borde la rivière. Pour les arbustes, il s’agit principalement de cornouillers, spirées et de sureaux, alors que pour les arbres, on privilégie les érables rouges et à sucre, le saule et l’aulne.

Moot Canada 2013

L’activité avait lieu dans le cadre du Moot Canada 2013. Un rendez-vous scout mondial qui se tient à Ottawa du 8 au 18 août et réunit des jeunes adultes de partout sur la planète pour échanger et fraterniser.

«Au cours de leur séjour, les quelque 2 000 participants devaient réaliser un séjour de deux jours au choix entre Toronto, Montréal et Québec. Sur les 700 qui ont opté pour Québec, 84 ont décidé de contribuer à la mission écoresponsable dans le parc linéaire de la rivière Beauport. Les autres ont préféré la sortie culturelle à Wendake ou celle privilégiant des activités d’aventure en périphérie de Québec», signale Mme Ferland, qui s’avère satisfaite du coup de pouce reçu pour améliorer l’environnement local.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *