Politique
17:18 5 juin 2018

Conseil mouvementé à Lac-Beauport

Un regroupement de citoyens de la municipalité de Lac-Beauport est venu s’opposer, lors de la dernière séance du conseil municipal, au projet de construction de 72 condominiums sur le golf du Mont-Tourbillon, présenté par le promoteur Synchro Immobilier en mai dernier. 

Les citoyens faisaient la file pour témoigner aux élus leur mécontentement face au projet Villas Mont-Tourbillon

Photo TC Media – Marie-Pascale Fortier

En effet, une pétition de quelque 200 signatures a été déposée au conseil, même s’il ne s’agissait pas d’une séance de consultation publique officielle. Au micro, lors de la période de questions, les citoyens ont été nombreux à soulever des questions sur la protection de l’eau potable et la circulation automobile, notamment.

Le maire de Lac-Beauport, Michel Beaulieu, a tenté de les rassurer en leur promettant de répondre à toutes leurs questions lors de la consultation publique, qui aura lieu à l’automne.

«On n’en veut pas de consultation à l’automne, on veut que ça s’arrête tout de suite !», a répété à plusieurs reprises Michel Mailhot, résident de la municipalité et auteur d’une lettre ouverte intitulée « Villas Mont-Tourbillon : consultation bidon », publiée le 27 mai dernier, dans le journal Le Soleil.

Quelques-uns des opposants ont d’ailleurs rappelé qu’en 2002, un projet de 48 unités a été bloqué par référendum.  

L’un des citoyens a reproché au maire et à ses conseillers d’avoir apposé le logo de Lac-Beauport sur les documents de présentation du promoteur, ce qui a laissé croire à certains que la Ville lui avait déjà donné le feu vert. «C’était une erreur, une maladresse», a admis Michel Beaulieu.

Certaines réponses du maire ont suscité une vive réaction, dans la salle communautaire bien remplie. Le ton est parfois même monté lors de certains échanges.

Conflit d’intérêts

Même si le maire a précisé ne pas être en conflit d’intérêts au sens de la loi puisqu’il n’a aucun intérêt pécuniaire dans le Mont Tourbillon, il s’abstiendra de voter dans les décisions qui concernent le projet.

En effet, le propriétaire du Mont Tourbillon Michel Noël et lui sont amis et partenaires d’affaires dans un projet à l’extérieur du territoire de la Communauté métropolitaine de Québec (CMQ). «Je suis conscient qu’il y a apparence de conflit d’intérêts», a fait savoir M. Beaulieu. C’est le maire suppléant Guy Gilbert qui pilotera le dossier.

Attaques personnelles

Pendant un préambule à la période de questions, le maire Michel Beaulieu a mentionné aux citoyens qu’il trouve «très ordinaires» les attaques personnelles sur les réseaux sociaux. «J’ai une fille de 11 ans et elle sait lire», a-t-il répété à trois reprises. 

Le ton est monté à quelques reprises pendant la période de questions

Photo TC Media – Marie-Pascale Fortier

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *