Politique
20:00 16 septembre 2008 | mise à jour le: 16 septembre 2008 à 20:00 temps de lecture: 3 minutes

Six candidats courtisent près de 60 000 électeurs à Beauport

Un total de six candidats représentant trois partis politiques ont manifesté pour le moment le désir de solliciter la confiance de l’électorat dans les circonscriptions de Beauport-Limoilou et Montmorency-Charlevoix-Haute-Côte-Nord en vue du prochain scrutin fédéral du 14 octobre. Touché par ces deux comtés, le territoire de l’arrondissement de Beauport compte près de 60 000 électeurs qui devront décider dans les trois prochaines semaines à quel candidat ils donneront leur vote.

Élue par 900 voix de majorité sur le candidat bloquiste Christian Simard en janvier 2006 dans Beauport-Limoilou, la députée conservatrice Sylvie Boucher sollicite un deuxième mandat avec comme priorités la revitalisation du secteur d’Estimauville et l’amélioration de la qualité de vie des résidents de la circonscription qui compte 43 314 électeurs compris entre l’avenue d’Estimauville à l’ouest, le boulevard des Chutes et la rue Labelle à l’est.

Défait aux dernières élections avec 10 % des voix, le libéral Yves Picard, avocat de formation, tente à nouveau sa chance en affirmant qu’il connaît bien les enjeux de la circonscription Beauport-Limoilou où sont situés ses bureaux professionnels au centre commercial Promenades Beauport.

Mère d’un poupon né le jour du déclenchement des élections, Éléonore Mainguy représentera le Bloc québécois avec comme priorités la revitalisation de l’axe d’Estimauville/boulevard Sainte-Anne par le transfert des fonctionnaires fédéraux sur le site vacant de l’ancien centre commercial Les Galeries Sainte-Anne, la réduction de la pauvreté et les enjeux liés à la famille.

Le Bloc dans Montmorency depuis 1993

Sollicitant un sixième mandat dans Montmorency-Charlevoix-Haute-Côte-Nord, Michel Guimond a vu sa majorité de 16 837 voix en 2004 diminuée à 7 610 voix en 2006, mais demeure toujours aussi confiant d’obtenir l’appui des quelque 15 275 électeurs de l’arrondissement de Beauport compris entre le boulevard des Chutes et la rue Labelle à l’ouest, et la rivière Montmorency à l’est. Populaire auprès des organismes communautaires, il a animé plus de 210 encans chinois qui ont rapporté près de 2, 5 M$ pour soutenir leur mission dans le milieu depuis son arrivée en politique.
Le Parti conservateur sera représenté par le conseiller municipal de Château-Richer, Guy-Léonard Tremblay, agent d’information à la retraite de la Commission scolaire des Premières-Seigneuries. Vouant beaucoup d’admiration envers son chef Stephen Harper, M. Tremblay basera sa campagne sur le fait que les électeurs de Montmorency-Charlevoix Haute-Côte-Nord méritent maintenant d’être du côté du pouvoir pour assurer le développement économique de la circonscription.
Chez les libéraux, le candidat de 2006, Robert Gauthier, ex-maire de Saint-Irénée, tente aussi à nouveau sa chance.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *