Politique
22:37 16 janvier 2008 | mise à jour le: 16 janvier 2008 à 22:37 temps de lecture: 2 minutes

Le Dojo de Beauport accueille le Kagami Biraki 2008

C’était grand soir de fête récemment au Dojo de Beauport où plus de 200 judokas de la province ont participé à la traditionnelle cérémonie des voeux Kagami Biraki de Judo Québec et Judo Canada. Tenu seulement pour la deuxième fois en neuf ans dans la Capitale nationale, l’événement était présenté sous la présidence d’honneur de Marc Simoneau, conseiller municipal du district du Vieux-Moulin, où le club développe des athlètes de pointe depuis plusieurs années.

En présence de nombreux invités d’honneur parmi lesquels figuraient Jean-François Gosselin, député provincial de Jean-Lesage, Michel Guimond, député fédéral de Montmorency-Charlevoix-Haute-Côte-Nord, Jean-Guy Pagé, directeur adjoint des loisirs de l’arrondissement de Beauport, Gilles Maheux, président de l’Unité régionale de loisir et de sport de Québec, et de Daniel De Angelis, président de Judo Québec, au-delà de 150 judokas du Québec ont reçu officiellement le diplôme du grade qu’ils ont obtenu lors de la saison 2006-2007 des mains des plus hauts gradés au Québec, Hiroshi Nakamura et Raymond Damblant, 8e dan. Sous les applaudissements de leurs fidèles supporteurs, quatre membres du Dojo de Beauport ont ainsi été honorés; Laurence Côté et Maude-Hélène Benoit pour le 1er dan (SHO-DAN), Jennie Bonsant pour le 2e dan (NI-DAN) et Michel Boudreault pour le 6e dan (Rokudan). En raison d’un entraînement de niveau national, Antoine Mazerolle et Antoine Valois-Fortier, tous deux 1er dan, n’ont pu être présents.

Démonstrations par des judokas chevronnés

Regroupés dans les gradins autour du tatami central, les spectateurs ont pu admirer trois démonstrations présentées par des judokas chevronnés; le « Juno Kata» mettant en présence Andrée Perreault et Richard Marcotte, président du Dojo de Beauport, le «Kime No Kata», exécuté avec sabre «katana» et couteau «tanto» par Daniel Garneau (5e dan) et Richard Marcotte (5e dan) et le « Ju Jitsu» réalisé par Géraldo Poirier et Éric Martel de la région de Montréal.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *