Politique
14:48 8 décembre 2017

Jean-François Gosselin peut enfin s’installer

La saga du recomptage de son district terminée, Jean-François Gosselin se sent d’attaque pour commencer son travail de conseiller municipal.

Jean-François Gosselin est prêt

Photo TC Media – Jean Carrier

Il a d’ailleurs mentionné que le but initial d’équipe Labeaume n’était pas le recomptage, mais l’annulation de l’élection.  «Je suis vraiment content d’avoir embauché un avocat dans cette affaire. Il a réfuté les arguments du camp adverse et a prouvé qu’il n’y avait pas eu plus d’irrégularités qu’ailleurs. » La page est maintenant tournée pour le chef de l’opposition. «C’est certain que je suis soulagé. L’important est que je commence à travailler pour ceux qui m’ont élu.»   

Urbanisation

 

Le développement de l’urbanisation dans son district est la priorité de son prochain mandat. Le projet du groupe Dallaire de développer 6500 unités résidentielles sur les terrains des Sœurs de la Charité fait couler beaucoup d’encre. Le conseiller municipal tempère déjà ses propos. «Il y a encore trop de variables inconnues dans le projet, je veux prendre le temps de rencontrer le groupe religieux et de connaître précisément la vision de la ville. Il y a toujours deux versions  à un même sujet. »

Québec 21 n’est pas contre le projet, mais il y a certaines précisions qu’il faut aborder.

« Je pense  que personne n’est contre le développement, mais il faut que ce soit fait de façon intelligente. Le dézonage doit être fait de la bonne façon. Chaque projet doit être regardé selon trois critères: économique, sociologique et environnemental. » Il ajoute qu’il faut aussi regarder le nombre de voitures que le projet ajouterait au réseau routier et s’il peut encaisser cette augmentation d’usagers.

Les loisirs représentent aussi un facteur qu’il aura à l’œil lors des quatre prochaines années. Le réaménagement du parc Cambert fait partie de ses priorités.

La vitesse sur les routes est finalement le dernier enjeu qui sera priorisé pour son district. «C’est revenu tout au long de la campagne, les gens me disent que ça roule trop vite dans les quartiers résidentiels. Cela sera examiné au cas par cas. »

Dans l’inconnu

Le nouveau conseiller municipal vient tout juste d’emménager dans son bureau d’arrondissement

Photo TC Media – Jean Carrier

Tout nouvel emploi contient une part d’expérimentation. Le nouveau conseiller continue son apprentissage. Le budget accordé à son équipe est évidemment crucial puisqu’il pourra recruter du personnel. Une chose est claire, il ne veut pas passer trop de temps loin de ses électeurs. « Je veux embaucher du monde de confiance pour que je puisse passer plus de temps sur le terrain. J’aime cette proximité avec les gens et c’est ce que j’apprécie du municipal, nos décisions touchent directement la vie des personnes.  

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *