Politique
15:11 9 avril 2015 | mise à jour le: 9 avril 2015 à 15:11 temps de lecture: 3 minutes

Raymond Bernier croit toujours au développement du Parc de la Chute-Montmorency

POLITIQUE PROVINCIALE . Élu pour un troisième mandat en avril 2014 avec dans ses priorités la revitalisation du quartier Saint-Grégoire par le développement du Parc de la Chute-Montmorency et le prolongement de la Promenade Samuel-De Champlain vers l’est, le député provincial de Montmorency, Raymond Bernier, voit l’avenir d’un bon œil en ce qui a trait à l’essor économique que pourrait engendrer la réalisation de ces projets dans l’arrondissement de Beauport.

En entrevue à son bureau de comté, M. Bernier a affirmé au Beauport Express qu’il aura bientôt de très bonnes nouvelles à annoncer aussitôt que le budget 2015-2016 du gouvernement libéral de Philippe Couillard sera déposé.

«Les gens nous ont fait confiance, l’an dernier, quand on a parlé d’économie, d’emploi et de santé. J’ai confiance que nous allons livrer la marchandise et Montmorency aura sa part afin de poursuivre le travail amorcé il y a plusieurs années», assure M. Bernier.

Fier de son bilan de première année qui a été marqué par la remise de 150 000$ en subventions provenant du Programme de soutien à l’action bénévole à plus de 300 organismes culturels, sportifs et communautaires du comté, M. Bernier a mentionné que l’Arrondissement de Beauport avait bénéficié d’un montant de 15,9M$ en retour de la taxe d’accise sur l’essence pour financer divers travaux reliés aux infrastructures.

Vente du terrain de l’ancienne usine Dominion Textile

L’achat, l’été dernier, par la Société des établissements de plein air du Québec (SÉPAQ), propriétaire du Parc de la Chute-Montmorency, du vaste terrain vacant de l’ancienne usine Dominion Textile appartenant depuis sa démolition au Groupe Pomerleau, représente une bonne nouvelle pour Raymond Bernier qui voudrait bien en faire un parc pour les gens du quartier Saint-Grégoire.

«Comme je désire travailler en collaboration avec la Ville de Québec pour ce projet, une rencontre devrait bientôt avoir lieu avec la conseillère Julie Lemieux pour discuter de la future vocation de ce grand terrain situé à l’ouest de la chute, du côté de l’arrondissement de Beauport».

M. Bernier caresse aussi comme autre projet la mise en valeur de la première centrale hydro-électrique du Québec inaugurée en 1885 au pied de la chute et dont on peut voir encore quelques vestiges dans la falaise.

«Cette centrale a alimenté le réseau de tramways de la Ville de Québec et a permis d’éclairer les artères principales de la ville», a rappelé le député qui a profité de l’occasion pour confirmer que le poste d’Hydro-Québec près de la chute sera déménagé au cours de l’été.

Notant que les citoyens de Courville l’avaient interpellé à de nombreuses reprises concernant le dossier des grottes souterraines, il a conclu l’entrevue en soulignant qu’il surveillera de près son évolution et travaillera en étroite collaboration avec les autorités de la Ville de Québec et les élus municipaux afin que les citoyens concernés soient informés correctement sur les dangers, car il n’y en a pas partout selon lui.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *